Santé : le Tchad se dote d’un plan de gestion des déchets médicaux

1
282

Le Tchad veut minimiser, réduire à la source, recycler, collecter, stocker, manutentionner, conditionner et traiter les déchets biomédicaux. C’est à travers le projet de renforcement de performance du système de santé (PRSS) dans huit (08) Provinces. Un projet qui vise à améliorer la gestion du système des déchets biomédicaux dans les formations sanitaires publiques.


Le PRPSS est axé sur l’Extension du financement basé sur la performance pour améliorer l’offre des services, le renforcement de la prestation des services de santé de reproduction, maternelle, infantile, adolescente et les services de nutrition et la Gestion de projet et vérification des résultats de l’extension du FBP. Ledit projet couvre les Provinces de: Batha, Guéra, Logone Oriental, Mandoul, Tandjilé, Mayo Kebbi Est, Wadi Fira et Ennedi Est.

Télécharger le document complet ici:

https://drive.google.com/file/d/1-tJWhgh9Js8htvhDhZkHj-Px8BjUfnRy/view?usp=drivesdk

Pour la mise en œuvre de cet, l’élaboration du plan de gestion des déchets biomédicaux (PGDBM) est capital. Un document qui vise a s’assurer que les impacts des déchets médicaux découlant de la prestation de soins de santé et d’analyse de laboratoire soient évalués et pris en compte, pour s’assurer que des mesures d’atténuation et de minimisation des impacts négatifs sont prises, afin de respecter les exigences des Normes Environnementales et Sociales de la Banque mondiale, les Directives Environnementales, Sanitaires et Sécuritaires générales dites Directives EHS du groupe de Banque mondiale et, la politique du Gouvernement du Tchad en la matière.


Un document qui devra aussi permettre d’indiquer les bonnes pratiques de gestion des déchets pour l’ensemble des structures sanitaires à savoir les Hôpitaux Provinciaux, les Hôpitaux de District et les Centres de Santé de la zone du projet.

Il permettra enfin une clarification des arrangements institutionnels entre acteurs concernés, une actualisation des coûts, et la proposition d’un Plan d’Action pour la Gestion des Déchets Dangereux.


Ce projet devra permettre de capitaliser les résultats acquis des interventions basées sur le FBP dans l’optique non seulement de les consolider mais aussi dans une perspective d’une mise à l’échelle afin de toucher le maximum de bénéficiaires possible.


Ce que veut le projet

En élaborant ce projet, le gouvertement du Tchad veut accroitre l’utilisation et la qualité des services de Santé avec un accent particulier sur la santé de reproduction, maternelle, infantile, adolescente et, les services de nutrition pour la population de la zone du projet. Le soucis est aussi qu’en en cas d’événement d’urgence éligible, fournir une réponse immédiate et efficace dans les cinquante-huit districts sanitaires répartis dans les huit (8) Provinces cibles.


Pourquoi le Plan de Gestion des Déchets Biomédicaux ?

Télécharger le document complet ici:

https://drive.google.com/file/d/1-sHxXYVc_Fl1s1v-fCv2C6P98mN3GfyC/view?usp=drivesdk


La gestion inappropriée des déchets biomédicaux constitue un risque non seulement pour l’environnement mais aussi un risque pour la santé du personnel des centres de santé, les populations fréquentant les structures sanitaires, mais aussi pour les agents chargés de la collecte des déchets… C’est pourquoi, Le PGDBM sert un instrument d’orientation dans la mise en œuvre du projet comme palliatif aux impacts négatifs et aux risques liés aux déchets de soins médicaux. Il est destiné à veiller à la minimisation des risques pour assurer la performance environnementale et sociale liée à la gestion des déchets biomédicaux dans les structures sanitaires de la zone d’intervention du projet.


Il sera inadmissible que ces lieux deviennent des sources de pollutions, d’infections et de nuisances à cause de la mauvaise gestion des DBM.
Le présent plan de gestion des DBM devra permettre aux gestionnaires des formations sanitaires de la zone du projet d’assurer une gestion écologiquement rationnelle des DBM de leur structure sanitaire. Ce plan devra aussi contribuer à intégrer la gestion des DBM comme une composante majeure de la gestion des structures sanitaires du projet, à promouvoir les principes et mesures de gestion intégrée des DBM avec l’ensemble des acteurs.

Facebook Comments

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire