Santé: Le Tchad et ses partenaires s’engagent à améliorer la couverture vaccinale dans trois provinces

0
544

Le ministère de la santé publique et ses partenaires techniques et financiers ont statué hier 11 décembre 2019 à N’Djamena sur la revue de fin d’année 2019 du protocole d’accord de renforcement de la vaccination de routine dans les provinces du Lac, Kenem et Hadjer-Lamis.

La présente revue est l’une des deux réunions semestrielles pour examiner les progrès de la mise en œuvre du protocole d’accord dans les régions ciblées et au niveau central pour la mise en œuvre du protocole d’accord signé en Mai dernier entre le gouvernement et ses partenaires techniques et financiers.

pH/Tachad2019

Aussitôt signé en mai, les partenaires se sont hâté à verser leur contribution de 78% soit 1 341 795 345 francs CFA. Mais il a fallu 04 mois après pour que la part du Tchad ( 345 371 500 francs CFA) soit versée dans le compte du programme ce qui représente 20% du montant total qui est de 1 687 166 845 francs CFA. Un comportement que la représentante de la fondation Aliko Dangote, Madame Zouerra Youssouf a trouvé anormal. Pour elle, l’État doit verser sa part en premier lieu et non les partenaires.

pH/Tachad 2019

À travers la tenue de cette revue, les parties prenantes seront emmenées à s’aligner sur les priorités du programme pour le semestre suivant de l’année suivante et servir de plateforme pour que toutes les parties prenantes renouvellent leur engagement envers l’accord et ses exigences. Le ministre de la santé publique, Pr Mahamout Youssouf Khayal, a souligné que les remarques des partenaires sont pertinentes et a appelé les parties prenantes à une synergie d’actions pour sauver les vies dans ces provinces.

Selon le résultat de l’enquête de 2017 dans les trois provinces ciblées par l’accord, seulement 22% des enfants sont complètement vaccinés.
Pour protéger les enfants contre la poliomyélite et les autres maladies évitables par vaccinations, le Tchad et ses partenaires ont mis en place un programme de vaccination de routine dans le Hadjer-Lamis, Kanem et le le Lac avec des responsabilités des différentes parties prenantes.

pH/Tachad 2019

Le programme vise à amener les parties prenantes à travailler de concert afin de transformer et d’optimiser la prestation de vaccination dans le but de garantir une converture vaccinale à 80% avant décembre 2023.
Mais le programme se heurte déjà à un problème de coordination, le retard dans la mobilisation des ressources de l’État tchadien, sous-estimation de certains coûts, le retard dans la mise en œuvre des activités sur le terrain. Tout de même, les acteurs sont déterminés à finaliser le plan d’action et le budget des trois provinces ciblées d’ici la fin de l’année 2019. Il faut noter que le programme est financé par les fondations Bill et Mélinda Gates, et la Fondation Aliko Dangote à 78%.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici