Santé : le ministère se dote d’un outil d’analyse de circuit financiers

0
1368

Les comptes nationaux de santé ont été validés ce lundi 16 décembre 2019, par les experts en santé, les techniciens du ministère de santé et d’autres départements ministériels concernés. C’est le directeur général adjoint du ministère de la santé, Mahamat Hamit Ahmat qui a présidé la cérémonie ce matin à Radisson Blu.


Après la présentation et échanges autour de cette question, les acteurs de santé ont validé ces comptes qui va permettre de fournir aux décideurs les informations fiables sur les ressources de fonds et l’utilisation de ces fonds afin d’améliorer la performance du système de santé.
L’élaboration de ces comptes nationaux de santé, est due à l’évolution technologique, les transitions démographiques, les changements rapide des tendances de morbidité et de la mortalité qui implique aux décideurs une utilisation plus efficace des ressources de fonds de santé. Ces comptes sont une méthodologie Internationale et nationale destinée à mesurer les flux financiers dans le secteur de santé dans un pays pendant une période donnée, explique le directeur général adjoint du ministère de la santé, Mahamat Hamit Ahmat.
Malgré les efforts fournis par le gouvernement tchadien dans le secteur de santé, plusieurs interrogations se posent en matière de la gestion des fonds alloués à ce département. Cependant, il est question de savoir comment améliorer la gestion de ces fonds d’une manière efficiente et avec une transparence. C’est répondre à ces interrogations et améliorer la gestion des fonds au secteur de santé que ces comptes nationaux de santé ont été soumis à sa validation, ce qui va permettre aux gestionnaires de gérer d’une manière efficace et efficiente.

Cet outil adopté, révèle une importance capitale pour la gestion des ressources financières rassure Mahamat Hamit Ahmat. C’est pourquoi le ministère de la santé a instauré cet outil dynamique de collecte et d’analyse des données sur les ressources de financement et le circuit des finances tant publique et privés, soutient-il. Le CNS, faut-il noter que c’est un puissant outil pour l’amélioration des statistiques et le suivi des dépenses de santé au cours d’une année et aident les décideurs de la politique de santé à prendre des décisions sûres, efficaces et efficiente.

Laisser un commentaire