Santé : En trois mois, le COVID-19 a atteint cinq continents

0
1155

Apparu en décembre 2019 à Wuhan en Chine, l’épidémie de Coronavirus (COVID19) fait une montée à la vitesse  croisière. En trois mois, la maladie s’est très vite rependue sur presque tous les continents de la planète laisse des inquiétudes un peu partout dans le monde. Les techniciens recommandent des mesures de préventions au quotidien. La surveillance des personnes ressortissantes des pays à risque de contamination est primordiale pour tout pays.  

Parti de Wuhan dans le centre de la Chine, cette épidémie liée à un coronavirus a fait des milliers de morts en Chine et a contaminé des milliers de personnes à travers le monde. Aujourd’hui l’on ne peut pas s’en passer d’une journée sans que l’on notifie un cas dans le monde. En ces derniers temps, l’Afrique bien avant que son système de santé très fragile notifie des cas considérables qui sont pour la plus part des ressortissants des pays d’Europe infectés ou voire des citoyens européens.

La notification des cas détectés un peu partout dans le monde, suscite une réelle inquiétude.  Ce nouveau coronavirus est aujourd’hui présent dans une cinquantaine de pays des cinq continents, laissant craindre une pandémie. Le COVID-19 entraîne une forme de pneumopathie, plus ou moins sévère selon les cas. Pour lutter contre la propagation, transmission, prévention… de cette maladie, les scientifiques recommandent des mesures simples qui sont entre autre : le lavage régulier des mains, l’utilisation des mouchoirs à usage unique, le port de casque quand on est malade malgré que son efficacité n’ait pas démontrée sur les personnes non malades.

Une des plus importantes des mesures dans la prévention de la pandémie est de surveiller les personnes revenant des zones à risque telle que la Chine, Hong Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud, Iran, régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, France, Le Nigeria, Maroc, le Cameroun et le Togo récemment déclaré avoir notifié eux aussi des cas de contamination de coronavirus. Ces personnes, doivent pendant les 14 jours suivant leur retour être surveillées de près. Surveiller leur température 2 fois par jour ; Surveiller l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ; Porter un masque chirurgical lorsqu’elles sont en face d’une autre personne et lorsqu’elles doivent sortir ; Se laver les mains régulièrement ou utiliser une solution hydroalcoolique…

Facebook Comments

Laisser un commentaire