Santé animale : « la prévention contre les pathologies bactériennes contribue à l’amélioration de la santé publique », Dr Manyambaye Séverin

0
228

Pendant la saison de pluies les animaux domestiques souffrent de diverses pathologies parasitaires, bactériennes, virales… Pour lutter contre ces pathologies, le Médecin Vétérinaire, Dr Manyambaye Séverin, Directeur Général de la pharmacie vétérinaire Ebenezer sise au quartier Atrone dans le 7ème arrondissement de NDjamena produit quelques conseils pour le bien-être de ces ruminants domestiques.


Maintenir la santé de son animal en ce moment de l’humidité est la préoccupation de tous les éleveurs. En cette saison pluvieuse, le Vétérinaire Manyambaye Séverin souligne que les ruminants, les équidés, les porcins, les canidés (chiens) et la volaille souffrent de certaines maladies parasitaires, bactériennes et virales. Parmi lesquelles il faut noter les helminthoses, les coccidioses, les ascaridioses qui sont les maladies causées par les vers gastro-intestinaux.


En plus de cela, il faut noter la gale, la teigne qui sont le mal de peau sans oublier la trypanosomose qui attaque le sang et est causée par les mouches tsé-tsé. Il y a également les infections bactériennes comme le charbon bacteridien (causé par un microbe spécial, la bactérie charbonneuse qui produit de spores), charbon symptomatique (causée par les mycoplasmes), l’entérotoxemie (une toxie-infection due à des bactéries anaérobies liées au sol. Son apparition est brutale et l’évolution rapide, elle débouche sur la mort), la peri-pneumonie contagieuse bovine(PPCB), la pleuro-pneumonie contagieuse caprine(PPCC) ».
« Nous rappelons les infections virales qui sont la peste des petits ruminants, la fièvre aphteuse et Ecthyma- contagieux ».
Pour lutter contre ces pathologies parasitaires, Séverin conseille lusage de quelques produits curatifs et préventifs. Parmi ces médicaments il faut noter les sulfa33 contre les coccidioses chez les ruminants et la volaille, le bolus1 pour les petits ruminants, bolus3 pour les grands ruminants ainsi que l’albendazole contre les helminthoses et les ascaridioses… Notons que le pyrantel est un excellent vermifuge (médicament qui détruit, expulse les vers de l’intestin) en cette période d’humidité chez les chiens.


Quelques traitements sont conseillés aux éleveurs en cette période de lhumidité. A cet effet, lutilisation de chlortetrasole, suanovil, captalin, spyramycine au début, oxytetra 5coophavet contre PPCB et PPCC sont conseillés. Dans certains cas, il faut abattre systématiquement les animaux malades et les porteurs sains de PPCB et PPCC. Il faut aussi désinfecter les locaux d’élevage avec prophyl et nebutol, immobiliser les cheptels infectés jusqu’à l’obtention des résultats sérologiques favorables, faire la mise en quarantaine, vacciner les ruminants avec coclavax contre l’entérotoxemie et anthracis contre le charbon bacteridien et symptovac contre le charbon symptomatique.
Quelques conseils pour les pathologies virales

Il faut noter qu’il n’y a aucun traitement pour les pathologies virales, les prévenir est la seule meilleure solution. Appliquer la police sanitaire, isoler les animaux malades, les abattre systématiquement et les porteurs, faire la mise en quarantaine, désinfecter les locaux d’élevage avec prophyl, nebutol, virunet. Incinérer les cadavres ou enfouir profondément les cadavres avec de l’achaux. Il faut vacciner la volaille en cette période d’humidité contre la maladie de New castle car elles sont exposées à cette pathologie virale incurable.
La prevention des pathologies.

Les bienfaits de prévenir les maladies incurables chez les animaux selon Dr Manyambaye Séverin sont d’ordre sanitaire et économique. Sur le plan sanitaire, on contribue à l’amélioration de la santé publique car ces animaux peuvent transmettre certaines de leurs maladies aux hommes soit par contact direct ou indirect à travers l’environnement dans lequel ils se trouvent ou par inhalation des germes.


Sur le plan économique, on dépense beaucoup d’argent pour traiter un animal que pour le prévenir contre les maladies, ne dit-on pas que « mieux vaut prévenir que guérir »? Un animal malade perd toute sa valeur. On ne peut pas le vendre en cas de besoins financiers. Si l’on ne prévient pas les maladies, en cas de pestes on peut perdre des milliers de têtes qui pourraient jouer sur l’économie d’un pays.


Propos récueilis par Yorhein Ongsi Aristide.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici