Religion : Les écailles tombées des yeux des serviteurs de Dieu

0
261

Les rideaux sont tirés sur la conférence internationale du mouvement « Fenêtre 4/14 », le 20 septembre dernier à l’Assemblée Chrétienne Bonne Nouvelle de N’Djamena. Une conférence qui a vu la participation de plus de 600 personnes venues d’Afrique Centrale, de l’Ouest et du New York.

Des remords, des culpabilisations, repentances et engagements sont les résultats de cette toute première conférence internationale en faveur des enfants du Tchad, initiée par le mouvement « Fenêtre 4/14 », sur le thème : « Les enfants demandent du pain et personne ne leur en donne » tiré des saintes Ecritures du livre de Lamentation de Jérémie le chapitre 4 et le verset 4.

Après de débats et réflexion sur ce thème,  il ressort que les remords et culpabilisations pour des parents et ambassadeurs des enfants qui ont failli à leur devoir et engagement vis-à-vis de leurs progénitures sont grands. « Nous avons agi très mal en vers de nos enfants, nous les avons traité pas comme des gens capables de penser et/ou de faire quelque chose importante. Ils ont été toujours méprisés voire très mal traités. Mais aujourd’hui, cette conférence nous a ouvert les yeux sur le rôle et la place des enfants dans notre vie… », telles sont les mots de regret lancés par certains participants, pasteurs et parents à l’issue de la conférence.

Pour le Facilitateur du mouvement Fenêtre 4/14 de l’Afrique Francophone, Dr Jonas Robert Sawodogo, la conférence a été une occasion de briser la chaine de haine afin d’élever une génération des enfants sans haine. Pour lui, à partir d’aujourd’hui, les parents doivent parler de langage d’amour et de vie à leurs enfants. « Car, Dieu prépare toujours un enfant, à chaque stade de changement », a-t-il dit avant d’exhorter les participants à être des ambassadeurs des enfants et relayer l’information pour plus de service dans le ministère de Dieu.

Un temps d’union

Le temps le plus marquant de la fin de la conférence, a été la prédication du Révérend pasteur Wan Ki Choi venu du New Rork. Tirée des Psaumes 31 : 1 et illustrée par plusieurs références bibliques, le Révérend a insisté sur l’unité et l’humilité des hommes Dieu. « La division entraine la haine, et la haine empêche d’aller vers les enfants et partager la parole de Dieu », enseigne-t-il. Une méditation qui a touché les cœurs d’un grand nombre des serviteurs de Dieu à décider d’enterrer leurs haches de guerre et promouvoir l’évangile. L’occasion a été aussi les responsables du bureau général des Églises Évangéliques du Tchad (BGEET) de se serrer les mains. Car Ceux-ci ne sont salués depuis le trouble qui a failli divisé les églises évangéliques du Tchad en 2018.

Les participants à cette conférence sur la situation des enfants au Tchad ont sorti avec des engagements pour lancer le mouvement en faveur des enfants de 4 à 14 ans au Tchad .

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici