Religion : Les chrétiens sont interpellés sur les déviances immorales

0
255

Comme tous les dimanches dans les lieux de culte, les chrétiens sont exhortés afin de mener une vie saine et exemplaire. Mais, le dimanche 06 octobre dernier dans une église baptiste de N’Djamena, le messager du jour n’est pas passé par le dos de la cuillère pour interpeller les fidèles sur leurs comportements déviants en ces derniers temps.

Tiré du livre de Matthieu au chapitre 5 et les versets 13 à 16, « l’église comme sel et lumière du monde », un thème où l’orateur dit clé pour la vie spirituelle. L’évangéliste, Noubaissem Emmanuel, a indiqué que tout l’univers a été créé par Dieu. Pour lui, soit les religieux, les athées et les animistes doivent vivre dans le péché.

D’après l’orateur le monde est caractérisé par l’injustice, la dépravation, les ténèbres, la corruption, la cupidité, fade sans saveur, l’ivrognerie, la haine, la violence, la sorcellerie, l’hypocrisie, la méchanceté, la cupidité, la colère, l’exploitation de l’homme par l’homme, le mensonge, les crimes, la liste n’est pas exhaustive.  

Le sel est le chlorure de sodium ; un produit de purification, un ingrédient à la cuisine, un produit chimique qui a un gout salé, qui sert à assaisonner les aliments, donner du gout aux mets, empêche la décomposition ainsi que la déshydratation. Ainsi, Noubaissem Emmanuel définit un chrétien, qui selon lui, doit refléter l’image de Jésus. Car dit-il : « vous êtes le sel de la terre » cela signifie que les chrétiens doivent donner le bon gout à la terre, empêcher la décomposition, la corruption, bref détourner les caractéristiques négatives du monde. Ils doivent au contraire donner de l’espoir au monde, influencer le monde par leur éthique chrétienne, jouer le rôle de sel et lumière du monde, apporter la paix au monde, participer au soin sanitaire et transformer le monde. De quelles manières l’Eglise du Tchad montre qu’elle est « Sel », s’est-il demandé ?

Il va sans dire, que le témoignage chrétien n’affecte pas positivement le monde. Les chrétiens sont divisés, ils vivent dans le désespoir, la misère, et la pauvreté. « La contamination, les infections, les influences négatives, la famine, la criminalité, la guerre, le syncrétisme, la passivité, la timidité, la compromission avec le monde, la perte de l’identité chrétienne », a constaté Noubaissem Emmanuel.

L’orateur de conclure que, si le sel perd sa saveur, il ne sert à rien. « Cela veut dire, que si l’église cesse de manifester sa saveur, elle perd son amour, sa fidélité, son identité, son utilité, sa crédibilité, sa mission intégrante et holistique ».

 Yorhein Ongsi Aristide/Journaliste Stagiaire

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici