Politique-PRENAT : « Le Sultan Mbang Hadji Holi est sur une voie qui risque de l’emporter », dixit Abanga Brahim Barka

0
380

Le président du parti de la renaissance nationale tchadiens (PRENAT), Abanga Brahim Barka a animé un point de presse mardi 19 janvier 2021 à la maison des médias du Tchad. Un point de presse au cours duquel, Abanga est revenu sur la sortie médiatique du Sultan de Baguirmi Mbang Hadji Holi Mahamat Youssouf le 20 décembre 2020 à Mbarlé.

Dans sa communication le président du parti de la renaissance nationale tchadiens, Abanga Brahim Barka qualifie la sortie médiatique du Sultan le 20 décembre dernier à Mbarlé dans la Sous-préfecture de Kouno, Département du Loug-Chari, province du Chari Baguirmi d’une malencontreuse sortie. Pour lui, Mbang Hadji Holi est un monarque des temps modernes avant de dire qu’il y a déjà quelques années, le Sultan a intronisé Hinda Déby comme reine du Baguirmi. « Une première phase d’aliénation de conscience. Il avait voulu en son temps, créer un canton Zaghawa à Dourbali », revèle-t-il.

Décriant la gestion calamiteuse des 5% des revenus pétroliers de la Zone de Koud-Alwa, le président du PRENAT souligne que Mbag Hadji s’est transformé en homme politique pour tenir des meetings afin de sensibiliser la population au profit de MPS qui est d’ailleurs en perte de vitesse.

Lire aussi :https://www.tachad.com/politique-si-la-population-de-mbarle-ne-suis-pas-mps-elle-nira-pas-au-paradis-dixit-sultan-mbang-hadji-holi

« Adhérer au MPS et suivre ses directives est synonyme d’accès au paradis. Opter pour les autres partis conduirait droit en enfer », rapport-il. Pour lui, le Sultan ne connait pas son rôle ni l’importance du poste qui lui ait confié. « Mbang Hadji Holi Mahamat Youssouf devrait à cet titre écouter la voix de la sagesse qu’’incarnent les conseillers qui l’entourent et non faire parler son ventre », renchérit Brahim.

« Le Sultan est sur une voie qui risque de l’emporter ». « Parce que les politiques passent et les traditions restent », déclare-t-il en poursuivant que vouloir embrigader sa population dans une aventure sans lendemain comme l’adhésion massive au MPS, est une cause perdue et une cécité morale, martèle-t-il.

Tendu dans ses mots, le président du PRENAT dit qu’il souhaite un bon séjour dans les géoles d’Am-sinéné au Sultan. « En quittant le sacré de ses traditions pour se mêler à la gestion des biens publics générés par l’Etat, il ne fait aucun doute que les censeurs viendront lui demander des comptes », conclu-t-il.

Facebook Comments

Laisser un commentaire