Politique : le président du CMT ordonne un contrôle physique des effectifs des forces armées

0
1064

Suite à la réunion de sécurité tenue jeudi 16 juillet 2021 à la présidence de la République et la mise en place de la commission de désarmement, un contrôle physique des forces armées est ordonné sur instruction du président du Conseil militaire de transition (CMT).

Dans un message adressé aux différents corps par le général de corps d’armée Bichara Issa Djadallah, membre du CMT et chef d’état-major particulier du PCMT, le contrôle des effectifs de l’armée tchadienne s’effectuera incessamment. Ce contrôle concerne tous les corps à savoir : armée de terre, armée de l’air, gendarmerie, garde nationale et nomade du Tchad, groupement des écoles militaires interarmées et les unités formant les corps. Les unités sont instruites à prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de faciliter la tâche des équipes de contrôle.

Entre temps, les mutations et permissions doivent être suspendues afin d’éviter l’errement des militaires pendant cette période. A la veille de cette annonce, une réunion de sécurité à cet effet a été présidée par le président du CMT, le Général Mahamat Idriss Deby. La réunion a vu la présence du vice-président du CMT, le premier ministre, les ministres en charge des questions de sécurité, les principaux responsables des corps de défense et de sécurité ainsi que les autorités communales de la ville de N’Djamena.

L’évaluation du dispositif sécuritaire et judiciaire mis en place au lendemain de l’avènement du CMT a été au centre de cette rencontre à la présidence et assortie des mesures : le désarmement et le renforcement de la justice. Il est désormais institué une réunion mensuelle de sécurité sous la conduite du président du CMT et une réunion hebdomadaire sous la direction du vice-président du CMT.

Les Mesures 

Pour relever le défi sécuritaire de l’heure, plusieurs mesures jugées pertinentes ont été prises au cours de la réunion de sécurité du jeudi 16 juillet à la présidence :

– Il est institué une réunion mensuelle de sécurité sous la conduite du président du CMT et une réunion hebdomadaire sous la direction du vice-président du CMT ;
– Les opérations de désarmement de la population doivent se poursuivre et s’intensifier sur toute l’étendue du territoire national ;
– La délivrance abusive des permis de port d’armes doit être proscrite ;
– Les barrières anarchiques doivent être levées immédiatement ;
– Le respect de l’autorité de l’État doit s’exercer pleinement et toutes les autorités sont instruites à l’effet de faire appliquer rigoureusement les lois et textes de la République ;
– Les responsables en charge de sécurité doivent pleinement assumer leur responsabilité et éviter tout comportement laxiste ;
– Les responsables des corps de défense et de sécurité (ANT, gendarmerie, garde nationale et nomade, police nationale) sont astreints à une rotation systématique tous les trois ans ;
– La justice doit retrouver toutes ses lettres de noblesse en combattant la corruption et l’inexécution des décisions rendues.

Laisser un commentaire