Politique : Le premier ministre de transition échange avec les leaders de Wakit Tama

0
380

Après la publication de leurs conditions avant toute participation au processus de transition, les leaders de la plateforme Wakit Tama sont reçus par le premier ministre de transition Pahimi Padacké Albert, lundi 26 juillet. Objet discuter de la conduite de la transition et surtout du dialogue national à venir.

 Ils sont entrés à la primature. Les leaders de Wakit Tama ont conditionné leur participation aux différentes phases de transition par quelques révisions préalables. C’est la deuxième rencontre. Le 08 juillet dernier était au centre de discussion : la gestion de la transition. A cette deuxième rencontre, les deux parties ont fait l’état des lieux des points abordés lors de la précédente rencontre et « voir ensemble quelles dispositions prendre pour les jours à venir ».

Wakit Tamma dans sa ligne de combat « exige que l’actuelle charte de transition soit révisée. C’est l’une des conditions sine qua non de sa participation à la transition. Pourtant, le 13 juillet dernier, le premier ministre de transition a appelé toutes les forces vives de la nation à désigner leurs représentants au comité d’organisation. Mais les leaders de Wakit Tama à la sortie de l’audience ont souligné qu’ils ne sont pas conviés à cette communication.

Le porte-parole de Wakit Tama, Me Max Loalngar a indiqué qu’ils ont fait parvenir au Conseil militaire de transition et au ministre chargé de la réconciliation un mémorandum en début du mois de juin pour dire qu’ils n’entendent pas se mettre à l’écart du processus du dialogue inclusif. « Il nous a écoutés avec beaucoup d’attention, il s’est félicité de ce que Wakit Tama n’entend pas se mettre en marge », a déclaré Me Max Loalngar à tchadinfos.com.

Malgré le départ des quelques membres fondateurs de Wakit Tama, cette plateforme reste toujours dans sa logique et prête à se faire entendre.

Laisser un commentaire