Politique : le premier ministre de transition dresse le bilan de quatre mois passés

0
285

Une toute première conférence de presse est animée ce jeudi 09 septembre 2021 par le premier ministre de transition Pahimi Padacke Albert. Une conférence au cours de laquelle, Pahimi a fait le point sur le processus de transition mis en œuvre depuis quatre (4) mois.

Dès l’entame de la conférence, le premier ministre a retracé le parcours des quatre (04) mois passés. Selon lui l’attention a été accordée à toutes les sensibilités du Tchad. « Nous sommes allés vers des communautés, identités remarquables, personnes-ressources, amis et partenaires extérieurs afin de requérir leurs attentes, leurs avis et leurs expériences dans le but de conduire la Transition à bon port et ce dans l’intérêt bien compris de notre pays », explique-t-il.  

Durant les quatre (04) mois, le premier ministre de transition a fait comprendre que des différentes discussions ont eu lieu avec la classe politique, les femmes et la jeunesse afin d’avoir une commune compréhension des objectifs partagés.  Il a noté aussi des rencontres avec les chefs religieux et coutumiers et la contribution des associations, de la société civile et des organisations syndicales et les autres corporations dont l’apport apaisé des questions d’intérêt contribue au succès de la transition.

Quelles sont les différentes réalisations de l’autorité de transition ?

Sur cette question, le premier a indiqué qu’il est un peu trop tôt de faire un bilan exhaustif de la Transition mais « on peut se permettre, sans crainte, de faire un inventaire des actes posés depuis le 3 mai 2021 », dit-il. « Pour l’exécution de cette mission et l’atteinte des objectifs que nous nous sommes assignés, nous nous sommes attelés à la mise en place de l’ensemble du dispositif juridique, du cadre institutionnel nécessaire et à la création d’un environnement propice à la conduite de cette transition apaisée », rapporte le chef de gouvernement de transition.

Dans son bilan, Pahimi, note la promulgation  de la charte de transition  par le CMT, la mise en place du Gouvernement de Transition avec la création d’un ministère d’Etat exclusivement dédié au dialogue et à la réconciliation et la mise en place de l’ensemble des organes indispensables au déroulement d’une transition apaisée. « C’est le cas du Comité du Dialogue National Inclusif qui est déjà opérationnel ; du comité technique spécial pour le dialogue avec les politico-militaires qui est déjà à l’œuvre », cite-t-il.

L’élaboration de la Feuille de route de la transition est aussi l’une des réalisations de quatre (04) mois. Un document qui selon, le premier ministre est un condensé des priorités du Gouvernement pour les 18 prochains mois.  Un point que le Pm a mis beaucoup plus l’accent dessus, c’est la question de la continuité de l’Etat. « C’est pourquoi, le Gouvernement continue d’assurer les missions régaliennes de service public dans les différents secteurs de la vie de la nation, santé, éducation, diplomatie, sécurité, ainsi que le paiement régulier des salaires du personnel civil et militaire de l’Etat », ajoute-t-il.

Le mandat de la transition est limité dans le temps

Le premier ministre de transition Pahimi Padacke Albert a fait comprendre que le mandat de la transition est très vaste dans son champ, mais très limité dans le temps.  « Je l’ai dit aux partenaires techniques et financiers du Tchad. Notre mandat c’est de travailler pour que ce qui nous est arrivé ne se reproduise plus jamais », souligne-t-il. C’est pourquoi dit-il, il faut travailler afin qu’à l’issue des 18 mois de Transition, que tous les acteurs, quels que soient les considérations personnelles et les intérêts particuliers, s’accordent à reconnaitre que le seul moyen pour accéder au pouvoir sera désormais la voie des urnes. « Et cela est possible », rassure-t-il.

Pour parvenir à cet objectif, note qu’ils sont appelés à conduire une Transition apaisée dans le délai imparti de 18 mois au terme duquel, « nous devons organiser des élections libres, transparentes et inclusives ».

Laisser un commentaire