Nouvel an: Message à la Nation du Maréchal du Tchad

0
2103

Le Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno, président de la République, a adressé un message à la Nation à l’occasion du nouvel an, ce 31 décembre 2020. L’Info vous propose l’intégralité dudit message.

Tchadiennes, Tchadiens,
Mes chers compatriotes.

Comme il est de tradition, je me fais le devoir de vous adresser mon message de vœux au seuil de l’année nouvelle. Que l’année 2021 soit pour chaque Tchadienne et chaque Tchadien, une année de plein épanouissement.

Je forme le vœu ardent que la nouvelle année consolide davantage la solidarité nationale et la cohésion fraternelle entre les filles et fils du Tchad.

Mes chers compatriotes,

Si chaque année a son lot de peines et de joies, celle qui s’achève a été particulièrement éprouvante pour notre pays. Au choc pétrolier et aux contingences sécuritaires liées à la menace terroriste qui ont mis le pays à rude épreuve, ces dernières années, s’est ajouté un autre défi, tout aussi d’envergure considérable. En effet, la pandémie de Covid-19 qui ravage le monde n’a pas épargné notre pays. Nos populations et tout notre tissu économique ont été durement impactés par ce mal planétaire.
Conscient des conséquences multidimensionnelles de la pandémie, le Gouvernement a pris une série de mesures à titre d’assistance aux populations  et de soutien aux acteurs économiques.

Mais, comme nous pouvons le constater, la covid-19 est loin de terminer. Nous continuons à enregistrer régulièrement de nouveaux cas de contamination. La situation s’est même empirée depuis quelques jours notamment à N’Djamena. Cette reprise épidémique peut entrainer des conséquences et des dommages incalculables si l’on n’y prend garde. C’est pourquoi, le Gouvernement est instruit à l’effet de prendre les mesures fortes qui s’imposent en vue de stopper la propagation de la pandémie.

De même, la cohésion, la solidarité, et le civisme doivent en permanence dicter nos attitudes individuelles, afin de bâtir une réponse collective efficace et durable dans cette âpre lutte contre le coronavirus. Je voudrais, à cet égard, insister sur le respect des mesures barrières. Elles sont indubitablement la première arme contre cette terrible maladie.

Mes chers compatriotes,

La cohésion, la solidarité et le civisme que je recommande doivent être un bréviaire commun. Nous ne pouvons rien construire de durable si ces valeurs cardinales ne font pas l’objet d’une appropriation individuelle et collective. Il me paraît opportun à l’aube de cette année nouvelle de vous exhorter, mes chers compatriotes, à conjurer le danger du communautarisme.

Nous avons été tous profondément affligés et consternés par les affrontements meurtriers survenus dans plusieurs localités. On ne peut concevoir un tel degré d’animosité et de haine entre les communautés. Rien, strictement rien ne peut expliquer ce déchainement de violences. A cet égard, je tiens à réitérer les fermes instructions données aux ministères compétents pour l’application à la lettre des différentes mesures fortes et énergiques prévues pour faire face aux conflits communautaires.

Les opérations de désarmement doivent être menées avec toute la rigueur et la responsabilité requises. Je ne cesserai de répéter que force doit rester à la loi. Nous devons tous comprendre que la dynamique de cohésion nationale et de cohabitation pacifique construite patiemment et ardemment ne peut être remise en cause.

Il est indéniable que la base solide d’une Nation est et reste le vivre-ensemble et l’harmonie communautaire. C’est effectivement ensemble, mes chers frères et sœurs, que nous pouvons relever les défis de tous ordres et poursuivre notre marche sur la voie de l’émergence inclusive et solidaire.

Mes chers compatriotes,

Sur le terrain du développement économique, je voudrais noter, que le pays retrouve progressivement ses marques en dépit des ravages du double choc pétrolier et sécuritaire.

Les fondamentaux de notre économie incitent à l’optimisme. Suivant les prévisions, notre taux de croissance, en 2021, soutenu par le secteur pétrolier et hors pétrole se situerait à 5,1%. Cette prometteuse perspective économique sera davantage aiguillonnée par notre ambitieux plan directeur d’industrialisation et de diversification de l’économie axé sur les filières porteuses tant en matière d’agriculture que d’élevage.

Les agropoles qui seront mis en place constitueront les segments forts de cette politique en vue de soutenir la création de chaînes de valeurs par la transformation locale de produits agricoles.

Au demeurant, le PND 2021-2026 qui va s’appuyer sur les filières porteuses, l’énergie, les infrastructures, l’économie numérique et le capital humain, aura le mérite de porter notre économie au niveau de nos objectifs de développement et de prospérité sociale.

Bien évidemment, le dynamisme du secteur privé est très attendu dans cette phase cruciale de la reprise économique. Le pays compte énormément sur la contribution de tous ceux qui ont vocation à participer à l’essor économique d’une Nation. C’est ici le lieu de rendre un hommage appuyé à tous nos acteurs économiques qui ont su faire preuve de résilience exemplaire et de conduite digne durant ces dernières années particulièrement pénibles.

Le Gouvernement se fera naturellement le devoir d’accompagner de manière résolue les acteurs économiques pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle.

Le Conseil Présidentiel pour l’amélioration du Climat des affaires sera mis en place pour insuffler une dynamique tonifiante aux activités économiques et aux investissements.

Tchadiennes, Tchadiens ;
Mes chers compatriotes

Pour tenir le pari de l’émergence, le travail est notre clé de succès. Pouvoirs publics, acteurs du monde rural, travailleurs du secteur public et privé, chacun doit jouer sa pleine partition dans son domaine de prédilection.

S’agissant des travailleurs du secteur public, je voudrais me féliciter de la mise en oeuvre graduelle de l’accord conclu entre le Gouvernement et la plateforme syndicale. Présentement, tous les points de l’accord sont traduits en actes et il ne reste que les 15% des AGS (Augmentation Générale Spécifique) qui seront régularisés en 2021 conformément aux termes de l’accord. De même, le processus de régularisation des effets financiers des avancements et reclassements est sur la bonne lancée.

J’encourage vivement le Gouvernement et la plateforme syndicale à privilégier le dialogue et à signer au plus vite un pacte social triennal. C’est plus qu’une nécessité car les grèves à répétition influent négativement sur  la performance de l’administration publique et, partant, le développement socio-économique du pays.

En parlant du travail, socle du développement, je voudrais noter que le processus de recrutement de 20.000 jeunes à la Fonction Publique évolue à un rythme soutenu et l’engagement sera tenu. A cette date, nous totalisons 6.596 recrutements effectifs.

Mes chers compatriotes,

La position géographique particulière de notre pays nous a placés au cœur de plusieurs foyers d’instabilité et d’insécurité. En dépit des actions que nous menons sur le terrain pour vaincre le péril terroriste, le mal est toujours là, implacable. Et force est de constater que nous sommes partis pour une longue et éprouvante guerre compte tenu de sa dimension asymétrique.

Face à cet engrenage, chacun de nous doit comprendre qu’il est concerné par cette lutte vitale. Si les vaillantes Forces de Défense et de Sécurité bravent au quotidien la soif, la fatigue et les intempéries pour mettre en échec les actions criminelles des terroristes, les populations civiles doivent, de leur côte, faire montre de vigilance à toute épreuve et ne pas suivre les sirènes des prophètes du mal et de l’obscurantisme.

Je tiens à féliciter nos vaillantes et intrépides Forces de Défense et de Sécurité, qui, au prix de leur vie, protègent le Tchad et les tchadiens, et bien au-delà, nos frontières, contre les actions criminelles des groupes terroristes.

Mes Chers compatriotes,

L’année 2021 s’annonce sous le signe des élections. Le corps électoral sera convoqué à l’effet de choisir librement et démocratiquement celui ou celle qui va présider aux destinées du pays et celles et ceux qui vont représenter le peuple à l’Assemblée Nationale.

A cet égard, le gouvernement a consenti d’énormes moyens afin de permettre à la CENI et au CNDP de mener le processus à bon port comme le prouve la parfaite tenue des opérations de révision du fichier électoral. Le consensus qui fait la vitalité de notre démocratie doit toujours être la boussole de notre vie démocratique.

Les prochaines opérations sont importantes et nécessitent la pleine implication de tous les citoyens et de tous les acteurs concernés. J’en appelle au sens patriotique et civique de tous mes compatriotes pour le succès des futures échéances électorales.

Les structures compétentes doivent prendre les dispositions nécessaires pour la tenue des élections libres, transparentes et sans aucune contestation.

Tchadiennes, Tchadiens ;
Mes chers compatriotes.

A l’orée de l’année nouvelle, j’invite chacune et chacun d’entre nous a saisir le futur sous le prisme de l’espoir.

L’avenir de notre Nation est radieux et aucune forme de pessimisme n’est permise. Progressivement et inexorablement, le Tchad poursuit sa marche vers le progrès et la modernité.

Les actes forts qui ont sanctionné le deuxième Forum National Inclusif et la promulgation de la nouvelle constitution revisitée doivent orienter cette majestueuse marche. A cet égard, il est plus que nécessaire de replacer l’État et la Nation au coeur de toutes nos préoccupations et de toutes nos actions.

Bonne et heureuse année 2021.
Que Dieu bénisse notre beau pays.
Vive le Tchad.

Laisser un commentaire