N’Djamena, les eaux de pluie reprennent leurs lits

0
547

Vers les 10 heures de ce jeudi 22 juillet, N’Djamena la capitale Tchadienne s’est vue arroser sauvagement par la pluie. Il y a de cela quelques jours, les N’Djamenois se posaient de questions sur la pluviométrie de cette année. La grosse pluie de ce jour fait revivre les cauchemars des années précédentes.

La première grosse pluie qui s’est abattu dans la cité capitale N’Djamena durant plus de deux heures ce jeudi a eu des conséquences néfastes dans certains quartiers de la capitale. Les habitués des inondations savent déjà que leur calvaire est arrivé. Les 7e, 8e et 9e arrondissement sont dans la tourmente. Pourtant pendant les campagnes électorales, le défun Maréchal, Idriss Deby Itno a promu  à « chaque arrondissement de la ville de N’Djamena 5 km de route bitumée », ce qui devrait desservir ces arrondissements mais l’espoir s’est transformé une fois de plus en un cauchemar. Après sa mort, les autorités de la transition n’ont pas honoré le veux du feu maréchal Idriss Deby Itno.

Images pluie N’Djamena ph/Le Thermomètre Actu

Sur les différents chantiers confiés à la société Baba Al Kher, les travaux sont ralentis. Selon les techniciens, ces axes devraient être finalisés depuis deux mois. Visiblement sur les trois axes du 7è arrondissement:  Hydrocarbure-Marché grillage; Rond-point-Gazelle-Ambata et l’axe devant la commune du 7eme, l’effort de la société est un échec cuisant. La population crie de nouveau à l’impraticabilité de ces voies. Selon l’ingénieur que nous avons interrogé et qui préfère garder l’anonymat explique que le retard du délai d’exécution des chantiers qui est selon lui, le manque du respect de terme du contrat entre le gouvernement et la société Baba Al kher et ses sous-traitances.   

Images pluie N’Djamena ph/Le Thermomètre Actu

Les prévisions de la métrologie nationale

La météo nationale dans ses prévisions annonce cette année une pluviométrie tardive anormale sur toute l’étendue du territoire et des séquences sèches courtes en début et fin de saison. Selon le Directeur de l’Agence nationale de la météorologie, Dandjaye Daouna Jules, ces séquences sèches devraient avoir lieu à la fin du mois d’avril avec une probabilité de 40% de cumul excédentaire à l’Est du Tchad (Ouaddaï, Wadi Fira, Sila).

Images pluie N’Djamena ph/Le Thermomètre Actu

« Durant la semaine du 23 au 29 juillet 2021, il est prévu une probabilité de pluie de 60% des cumuls très excédentaires dans la partie Sud du Tchad » et « durant la semaine du 30 juillet au 5 août, il est prévu une situation normale sur toute l’étendue du territoire » prévoit-il. Il indique aussi que les impacts sont la forte probabilité d’inondations par endroits, la prolifération des maladies humaines, des maladies du bétail et des maladies des cultures pouvant entrainer une baisse de production agricole.

Laisser un commentaire