Média : Les Télévisions privées d’Afrique pour une nouvelle image de l’Afrique

0
222

Après la tenue de la 3ème assemblée générale de l’union des Télévisions Privées d’Afrique, du 12 au 13 janvier 2020 à Khartoum au Soudan, les membres du bureau ont animé leur toute première conférence de presse ce samedi 18 janvier à N’Djamena au Tchad.

Créée en mars 2014 à N’Djamena au Tchad, l’Union des télévisions privées d’Afrique face aux média ce matin à N’Djamena, a annoncé ces nouvelles ambitions. Après six (06) ans de vie, à l’issue de son 3ème assemblée générale, le siège du Tchad est délocalisé à Khartoum au Soudan. L’union en tend produire des contenus africains par les africains et pour les africains. « Les médias membres s’engagent à mutualiser leurs moyens et ressources humaines pour des contenus sur une nouvelle Afrique à commencer par le Soudan qui est un cas de ‘‘Médiatitude’’ », souligne la déclaration de Khartoum.

La médiatitude est selon l’UTPA, le mauvais traitement ou le mensonger traitement médiatique infligés aux pays africains. Les assises de Khartoum ont marqué un tournant décisif dans la vie de l’Union, a souligné le 1er Vice président, Abdouramane Moustapha. La vision de l’union est de faire en sorte que les médias d’Afrique jouent leur partition dans la vision du panafricanisme, explique-t-il. « Nous voulons dans le cadre de nos activités, créer des contenus africains par les africains et que nous allons diffuser pour les africains », renchérit Abdouramane Moustapha. Ajoutant que la vision de l’union, c’es de mettre en synergie d’actions tout ce qui est moyen technique et expertise pour que les médias africains prennent leur place.

Il n’est plus à démontrer que les médias occidentaux prennent le dessus des médias africains et diffusent de fois des informations justes pour ternir l’image du continent. C’est la aussi l’une des missions de l’UTPA. Elle entend amener les médias africains à jouer le rôle du contrepoids pour soigner l’image de l’Afrique. « Quand voulez aller plus vite, partez seul et quand voulez aller plus lois, partez ensemble », lance le secrétaire général  Chargé des relations extérieurs, Gambaye Ndjegoltar. Pour lui l’objectif de l’union, c’est réunir toutes les télévisions africaines sur une même vision. Pour quoi la délocalisation du siège de l’UTPA au Soudan ? Gambaye Ndjegoltar d’indiquer le Soudan est un  pays qui cherche à se renouer avec l’Afrique.  « Longtemps le Soudan a été perdu entre l’Afrique et le monde Arabe », dit-il.

En rappel, l’UTPA est un cadre d’échange, de partenaire et de coopération entre les télévision privées africaines. C’est une idée née du Tchad avec les responsables des quelques chaines de télévision africaines avant de voir l’adhésion des autres pays d’Afrique de l’Ouest tels que le Niger, le Mali, la Mauritanie, le Soudan, le Burkina-Faso… Bien avant les assises de Khartoum, l’UTPA qui comptait  moins de dix (10) chaines de télévisions africaines est passée à plus d’une trentaine de chaines et compte revoir ses textes afin d’ouvrir les portes aux radios et télévisions publiques. Mais déjà, aux assises de Khartoum, les télévisions  publiques qui ont pris part à cette rencontre, sont acceptée à titre d’observateurs pour deux ans en attendant la 4ème assemblée générale de 2021 au Caire en Egypte.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici