Média : le pylône de radio Vision FM cassé, le PDG pointe du doigt le constructeur

0
1158

Située à atrone dans le 7em arrondissement de la ville de N’Djamena, la radio Vision FM 102.7 MHz n’émet pas depuis plus de cinq (05) jours. La grosse pluie qui s’est abattue sur la ville de N’Djamena le 04 juin dernier accompagnée d’un vent violent, a sectionné le pylône de la radio en deux, arrêtant ainsi toutes les émissions de la Vision FM.


Selon le Président directeur général (PDG), Juda Allahondoum, les dégâts de ces intempéries et catastrophes naturels sont toujours imprévisibles. C’est une force naturelle d’une part mais il y a également de petits disfonctionnement et quelques erreurs techniques qui se sont glissées dans la construction du pylône en tant que telle, souligne le PDG.

Ces erreurs peuvent impacter quand les aléas climatiques arrivent. C’est ce qui est le cas du pylône de la radio. « C’est un phénomène naturel qui a occasionné cet incident d’une part, et d’autre part ce sont les erreurs techniques lors de construction de l’antenne », explique-t-il.


Juda Allahondoum, pointe du doigt le technicien qui a construit le pylône. « Nous avons fait confiance à une équipe de technicien mais l’équipe nous a déçu », regrette-t-il. Cette faute technique dès la fondation a causé une lourde perte à la radio. Pour corriger cette erreur technique, le PDG annonce que la reconstruction est confiée à une autre équipe qu’il espère mieux faire l’affaire.


Le président directeur général de la SOMEVI rassure les auditeurs de la Vision FM que si les dieux de la technique agissent jusqu’à la fin de la semaine la radio pourrait émettre. Mais pour reconstruire un pylône, il faut au moins une bagatelle de cinq (5) millions de francs CFA. Le PDG espère qu’avec l’appui des partenaires et les auditeurs ils pourront résoudre ces fonds. Déjà la plateforme WhatsApp des auditeurs de la Vision se mobilisent pour venir au secours de la radio.


Lancée en mars dernier, la Radio Vision FM est l’une des jeunes radios commerciales installée à N’Djamena qui fait de l’information et de la publicité sa priorité. Le PDG laisse entendre que la radio a un programme très riche et très varié qui n’est pas comme le programme des autres radios de la place, cela intéresse beaucoup de ses auditeurs qui ne veulent pas rater à un de ces programmes.


Signalons que cet incident n’a causé aucune autre perte à part le pylône. L’équipe de la technique était vigilante et a éteint l’émetteur quand elle a constaté que le ciel était menaçant.


Yorhein Ongsi Aristide

Laisser un commentaire