Média : le Président de l’Union des jeunes avocats (UJAT), Me Mbaïlassem Laoumbatna Francklin poursuit « Le Visionaire » de diffamation

0
193

Le président de l’union des jeunes avocats du Tchad (UJAT), Me Mbaïlassem Laoumbatna Francklin a lancé une poursuite contre le journal Le Visionnaire pour diffamation à la coordination de la police judiciaire de N’Djamena. Après que le Directeur de publication Djasrabé Dingamndôh ait convoqué à la coordination de la police judiciaire le 03 septembre dernier, il a été auditionné jeudi 09 septembre 2021 suite à la plainte du président de l’UJAT.

Convoqué à la police judiciaire pour être entendu sur la plainte déposée par le Président de l’Union des jeunes avocats (UJAT), Me Mbaïlassem Laoumbatna Francklin, contre X et l’hebdomadaire Le Visionnaire pour diffamation, le DP DJASRABÉ Ndingamndôh, assisté de son avocat, Me Rimté Guerimbaye s’est prêté à l’interrogatoire de l’officier de police judiciaire. Selon nos informations, il ressort des entrevues qu’il ne reconnaît nullement avoir diffamé le président de l’UJAT.

Le Conseil de DJASRABÉ Ndingamndôh confie que l’article publié sur le site www.levisionnairetchad.com intitulé : Un climat de suspicion règne au sein de l’Union des jeunes avocats fait suite aux informations parvenues à la rédaction de Le Visionnaire faisant état d’une malversation financière des fonds alloués par le PNUD pour l’organisation d’un atelier de renforcement de capacités des membres de l’UJAT et l’utilisation du titre de président de l’UJAT à des fins personnelles.

https://levisionnairetchad.com/un-climat-de-suspicion-regne-au-sein-de-lunion-des-jeunes-avocats/

Pour avoir la version des faits du mis en cause, Le Visionnaire s’est rapproché du président de l’UJAT. Ce dernier a signifié qu’il s’agit des histoires montées. Dans sa mission régalienne, Le Visionnaire a recoupé l’information et a publié ledit article sur son site. L’avocat de DJASRABÉ Ndingamndôh se dit surpris que le président de l’UJAT porte plainte. Sous presse, Djasrabé Ndingamndôh et son avocat, Me Rimté Guerimbaye attendent l’appel de l’OPJ pour se rendre au parquet au cas où, le camp adverse ne change pas d’avis

Laisser un commentaire