Marche du samedi 09 octobre, la CASAC exhorte à la retenue

0
189

Au cours d’une déclaration faite ce vendredi à N’Djamena, le président de la Coalition des associations de la société civile (Casac), Mahmoud Ali Seid, a appelé les marcheurs de la plateforme wakit tama à la retenue.

Bien que interdite par les autorités de la transaction, les organisateurs de la marche pacifique du samedi tiennent mordicus à désobéir. C’est pourquoi la CASAC appelle les marches à la retenue et cultiver les valeurs de la paix. Pour le président de la Casac « Rien ne peut valoir la paix et la cohabitation pacifique » avant f’interpellé les jeunes tchadiens à utiliser les réseaux sceaux à de bonnes fins.  

Mahamoud Ali Seid conseille aux Tchadiens de continuer à cultiver la paix, la cohabitation, le vivre ensemble, afin de permettre au Tchad de réussir sa transition  et d’amorcer ”pleinement” son développement.    

Pour conserver la paix au Tchad, Mahamoud Ali Seid appelle les Tchadiens à s’unir pour la réussite de la transition. « Il y a une triptyque essentielle qui doit être chérie par tout le monde. Il s’agit du développement, de la paix et dr la justice », indique-t-il.

« Mes chers frères et sœurs, des manifestations, il peut y avoir partout, c’est légitime d’ailleurs mais cela doit être canalisées et contrôlées pour éviter le débordement qui conduira sans doute à l’anarchie. Ce que nous souhaitons sans exception aucune, c’est la paix, la stabilité et par dessus tout le sécurité. Le contraire nous conduirait inéluctable à ce que j’appelais la troglodyte, la loi du silence ou du plus fort », exhorté-t-il.

Pour lui, « Certains pays sont aujourd’hui chaotisés. Notre patriotisme doit prévaloir et doit être mis au devant. Nous devons produire de la résilience et avec la résilience, j’avoue raison gardée que nous pouvons supporter ce qui pourrait advenir à notre peuple et à notre cité », souhaite-t-il.

Laisser un commentaire