Mali : La politique ou la prêche, un Imam a tranché

0
897

Un chef religieux­­ malien, Mahmoud Dicko se lance en politique. Le samedi 7 septembre dernier, le populaire chef religieux a lancé officiellement son mouvement politico-religieux à Bamako.

Les ambitions de l’imam Mahmoud Dicko, ancien président du haut conseil islamique du Mali s’affichent sur la scène politique. Le samedi dernier, le chef religieux a lancé son mouvement politico-religieux dénonçant ceux qui ont trahi le Mali. Il a affirmé que « mon problème, c’est ceux qui ont trahi le peuple malien. C’est à eux que je m’adresse. Mon combat, c’est d’abord (contre) eux », a déclaré l’imam Dicko à la tribune du palais de la Culture dans la capitale. ­­­­

Connu pour ses positions tranchées, il était l’un des acteurs clés dans la démission en avril dernier, de l’ancien premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. Loin de passer sous silence, ce nouvel élan du religieux constitue un challenge pour l’Occident. Depuis quelques années, le Mali est très instable et fréquemment touché par des attaques terroristes de plusieurs groupes armés opérant sur son sol. L’homme, qui se présente comme une alternative crédible aux problèmes du peuple malien, a certainement des ambitions présidentielles qui ne tarderont pas à envahir le terrain.

C’est probablement un nouveau souffle sur la scène politique malienne représentant un espoir pour la population malienne, car jusqu’à présent, il n’y a pas encore eu de mouvement politique lancé par un chef religieux et qui serait contre la présence de l’occupation de l’armée occidentale dans son pays. Pour le moment, ce néophyte s’attaque à la corruption et la délinquance financière qui gangrène le Mali.

Par Issiaka Guindo, Correspondant de Tachad.com au Mali

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici