Mali/Dialogue national: Trop de théorie sans la pratique

0
375

Le gouvernement malien entend son peuple et décide de prendre lui-même les choses en main. Le samedi 14 décembre dernier, se sont ouverts au CICB, les travaux du Dialogue National Inclusif. En communion avec l’ensemble des forces vives de la nation, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a pris part à cet événement historique pour le Mali.

Le président IBK a expliqué aux participants la nécessité de cet exercice afin de faciliter la sortie de crise multidimensionnelle dans laquelle, le Mali est plongé depuis quelques années. Par rapport à son engagement de mettre en œuvre les recommandations de ce dialogue, il a déclaré que: « Je ne m’y déroberai point… Je ne suis qu’un serviteur du peuple ».

« Il s’agira pour vous d’ausculter le pays pour voir quel son mal, d’où nous vient-il et comment le soigner. Vous êtes une force de propositions. Et le peuple attendra de vous que votre congrès ne soit pas un congrès de plus, mais le congrès qu’il fallait pour mieux asseoir notre processus démocratique ». C’est en ces termes que le président IBK s’est adressé aux participants.

Lors de ce dialogue national, les crises maliennes seront, pendant une semaine au centre des débats qui vont se dérouler en atelier avec des acteurs issus des forces vives de la nation tels que des religieux et des hommes politiques maliens.

La voix du peuple malien semble avoir été entendue par le gouvernement malien. Après tout, des années de présence militaire étrangère au Sahel, avec pour résultat des massacres, des attaques terroristes et la terreur ne peuvent pas passer inaperçues.

Après l’accord d’Alger, accord rejeté et mis en cause par le peuple malien, les yeux sont désormais rivés sur ce nouveau dialogue national malien, même si certains parlent de ce dialogue sur un ton dubitatif et mettent en question la fiabilité de ce dialogue à travers ce qu’ils appellent « le boycott de l’opposition ».

Reste à savoir si ce dialogue satisfera les exigences du peuple malien qui ne demande qu’une chose.

Par Issiaka Guindo, correspondant de Tachad.com au Mali

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici