MAKO le plus jeune maître des arts martiaux « Kungfu Am » au Tchad

0
659

Maître Mako a tenu une conférence de presse hier 22 janvier 2019 au restaurant bar selesao à N’Djamena sous le thème : « Kungfu Am au service du bien-être du corps et de l’esprit » pour annoncer le lancement de la formation en techniques de sport médical et d’auto-défense.  

Son nom d’état civil est FIZOUNE Richard et MAKO, son surnom. Passionné des arts martiaux dès son jeune âge, MAKO voit en Kungfu un sport médical pour la santé physique et mentale : « Ce sont des gymnastiques énergétiques mises au point pour la rééducation fonctionnelle, la remise en forme, le bien être, la gestion du stress et le développement de la paix intérieure. Ces sports énergétiques servent à faire un bilan de santé, pouvoir faire ses exercices voudrait dire qu’on est en parfaite santé, mais si on a des douleurs aiguës, des raideurs… à certains endroits du corps cela traduit des malaises latents, des dysfonctionnements, des pathologies musculaires, un état d’esprit ou des carences ». A – t- il expliqué.

Jeune mais talentueux par son assiduité, maître Mako trouve intéressant que les tchadiens puissent bénéficier de la formation en Kungfu Am qui est le mélange de plusieurs disciplines à l’exemple de kungfu, Taekwondo, capoeira… pour « se défendre lors des agressions » qui est monnaie courante à N’Djamena et aussi « lutter contre le mariage forcé » au Tchad. Mise à part la formation en techniques simples, faciles et efficaces pour ses étudiants de se construire et se défendre avec, MAKO prévoit l’enseignement de la langue chinoise dans son centre de formation pour une bonne compréhension non seulement de « Kungfu Am » mais aussi de la langue chinoise.

Né le 09 octobre 1994 à Bongor au Tchad et diplômé du temple de Shaolin en Chine, Maître MAKO a participé à plusieurs événements partout au monde grâce à son savoir-faire. Il a formé plusieurs agents détectives privées dans l’un des instituts de N’Djamena. Artiste comédien, humoriste et conteur, MAKO était assistant formateur des gardes rapprochés du Président de la République du Tchad en 2012.  Son inspiration provient des célèbres acteurs tels que : Jet Li, Bruce Lee, Jackie Chan, Jean Claude Van Damme et de ses formateurs du Tchad, maître Irindi et maître Manassé…

Etant présent à la cérémonie Me Tchang Wei Tchang, expert mondial de Karaté dixit : « Je crois que, c’est une très bonne chose. Quand-t-on veut accomplir quelque chose, il va falloir travailler et il a travaillé, il s’est sacrifié et quand on se sacrifie, on a un prix à la fin. Donc, il a fait ses preuves, il a commencé à travailler quand il était très petit. Il était très assiduit et comme on dit dans les arts martiaux, ce sont les entrainements et les répétitions qui font à ce que vous devenez un expert. Après il a poursuit ses rêves, il est allé en Chine et aujourd’hui, il est revenu et on peut dire qu’il est accompli. Il a de bons parcours». Me Tchang Wei Tchang demande à tous les apprenants de prendre l’exemple de Maître MAKO dans la pratique des Kungfu.

La formation aura lieu au centre des jeunes Don Bosco en février 2019.

AHMAT MAHAMAT AHMAT & G.A 

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici