Lutte contre covid-19 : Les éditeurs de la presse au Tchad réclament de meilleurs traitements.

0
1595

ASSOCIATION DES EDITEURS DE LA PRESSE PRIVEE AU TCHAD (AEPT)
PATRONAT DE LA PRESSE TCHADIENNE (PPT)
CONVENTION DES ENTREPRENEURS DE LA PRESSE PRIVEE DU TCHAD (CEPPT)

COMMUNIQUE CONJOINT


Ayant passé au crible la situation des journaux et sites d’information privés du Tchad en cette période de crise sanitaire lors d’une rencontre tenu ce jour, 16 mai 2020 à N’Djaména, les présidents des organisations des patrons et éditeurs de la presse du Tchad, à savoir l’Association des Editeurs de la presse privée du Tchad (AEPT), le Patronat de la Presse Tchadienne (PPT), la Convention des Entrepreneurs de la Presse Privée du Tchad (CEPPT) interpellent le gouvernement à se pencher sur la situation sanitaire, sécuritaire et économique dans les différentes rédactions.


Les trois organisations s’indignent du comportement des membres de l’ancienne cellule de veille et de sécurité sanitaire qui n’ont pas accordé une attention particulière à la presse tchadienne qui dans son l’ensemble, fait un travail remarquable dans la lutte contre la Covid-19.


A cet effet, l’AEPT, le PPT et la CEPPT demandent au comité de crise mis en place à travers le décret N°1001/PR du 15 mai ce qui suit :

  • L’implication des organisations des patrons et éditeurs de la presse dans la commission communication du comité de crise sanitaire ;
  • La dotation en matériels de sécurité sanitaire à toutes les rédactions de N’Djaména et des provinces ;
  • La subvention exceptionnelle aux organes de presse du Tchad pour leur permettre de faire face à la crise économique;
  • L’autorisation spéciale de circuler à l’intérieur du pays et les badges pour la collecte des informations et la distribution des journaux ;
  • La subvention des produits de la presse (journaux) aux bénéficiaires (lecteurs).
    Dans l’espoir que notre appel soit entendu, les organes membres de ces trois organisations continueront leur travail dans la mesure du possible. Au cas contraire, nous prendrons des mesures adéquates allant jusqu’à la cessation du travail.
  • Fait N’Djaména, le 16 mai 2020
  • Pour l’AEPT, SAMORY NGARADOUMBE, président (66767778)
    Pour le PPT, ALLAHONDOUM JUDA, président (66472647)
    Pour la CEPPT, Moussaye Avenir de la Tchiré, SG (68001282)

Laisser un commentaire Annuler la réponse.