Les peuls du Tchad, revoient le statut de leur Association

0
524

L’Association Tabital Pulakou revoit  son Statut et Règlements Intérieurs. C’était au cours d’une Assemblée Générale tenue ce matin au Palais du 15 janvier en présence de tous les peuls du Tchad. L’assemblée au cours de laquelle l’ancien bureau  devrait passer le témoin à un autre.

 Tabital Pulaaku Tchad est une association à but non lucratif crée en 2003 et enregistrée sous le folio 1362.  Elle a pour objectif de renforcer la solidarité et la fraternité entre ses membres qui sont les peuls, promouvoir la langue et culture Foulbé, créer et développer les activités économiques sociales et culturelles de Foulbé, promouvoir une cohabitation harmonieuse et pacifique avec les autres communautés, etc.

Les Peuls appelés aussi Fulani, Fallata selon les pays, sont une composante ethnique traditionnellement pasteurs dont les membres habitant la bande sahélo saharienne, estimée entre 35 à 40 millions de populations. Ils sont dans plus de 15 pays d’Afrique dont le Tchad.

Le nom Pulaaku est un code de conduite et d’éthique reposant sur la retenue de l’endurance, la sagesse et la bravoure. Les Foulbés du Tchad à l’instar de ceux des autres pays du continent africain s’inscrivent résolument dans la défense, la préservation et la promotion du Pulaaku.

Conforment aux recommandations  issues  de l’assemblée générale tenue le 18 avril 2003, le bureau a eu à installer des cellules à N’Djamena, Bongor, Moundou, Sarh, Pala, Koumra, Mbaïnamar, Kelo,… Faute de moyens financiers les cellules ne sont pas installées dans toutes les provinces du Tchad.

Pour le Président du Comité d’organisation, Haman Djam Djidah la communauté foulbé doit s’unir car l’union fait la force. « Notre objectif est d’éduquer et former nos enfants dans les domaines : élevage, agriculture, culture et économique. Nous devons veiller à notre tradition, pour garder ces quatre mots très importants pour la communauté : « Semtedé,  Mugnal, Hakilo,  Ned Nako » ce qui veut dire en français « la honte ou l’humiliation, l’endurance ou la patience, la sagesse et le respect ».

Ousmane Diarra

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici