Le vivre ensemble

0
78

Acte 4 : La tolérance

La tolérance joue un rôle primordial dans le vivre ensemble. Elle est le respect de la liberté d’autrui, de ses manières de vivre, de penser, d’agir, le respect des opinions politiques, religieuses. La tolérance est aussi l’acceptation de l’autre avec ses différences et c’est ce qui manque aux tchadiens ce derniers temps et, c’est ce qui se traduit par des multiples conflits intercommunautaires. C’est également une qualité morale qui permet à une société comme le nôtre de vivre dans la paix et dans l’harmonie sociale.

Partager un bien avec un musulman, un chrétien ou un animiste est un geste de tolérance que nous devons cultiver quotidiennement. Le contraire de cet acte, conduit à l’intolérance qui, est un défaut de celui qui n’est pas tolérant et n’accepte pas l’autre. L’intolérance suppose aussi une forme d’irritation face aux intrusions dans notre monde où tout nous semble familier. Le fanatisme religieux, le génocide, les guerres ethniques et les haines tribales sont l’expression de la pure intolérance et ses notions sont à bannir pour la tranquillité d’un Etat. L’intolérance sème la querelle, la tolérance l’élimine.

Pour être tolérant, nous devons être poli et respecter les autres dans leurs différences (riche ou pauvre, blanc ou noir, fort ou faible, etc.). L’amitié, la camaraderie, l’entraide développent la tolérance et ce sont des attitudes que les tchadiens doivent adopter au quotidien, seul moyen pour repousser le repli identitaire ou le communautarisme qui prend de l’ampleur de nos jours. La tolérance est la clé qui ouvre la porte à la compréhension et à l’amour réciproques.

Baye Ngardiguina Ousman/Journaliste Stagiaire

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici