Le Syndicat des Enseignants du Tchad, annonce son divorce avec le gouvernement!

0
643

La commémoration de la journée mondiale des enseignant édition 2019, donne lieu aux enseignants de réfléchir sur l’avenir de leur carrière et les meilleurs conditions de travail, sous le thème : « Les jeunes enseignants : l’avenir de la profession ».

A cette célébration de la journée mondiale de l’enseignant célébrée ce 05 octobre 2019, le syndicat des enseignants informe le gouvernement que les trois ans de négociations sans une issue favorable avec la plateforme syndicale revendicative, ne l’empêche pas de réagir. Pour le SET, si le gouvernement veut amener les enseignants à se comporter comme les années 2011, 2012, 2012, 2013, 2014,…il sera le seul responsable des conséquences qui en tirera de son mutisme, fustige Ngartoidé Blaise, Secrétaire national du SET national.

Ngartoidé Blaise, indique le bureau exécutif sortant a laissé un lot de revendications en chantier, qu’ils ont à travers un communiqué de presse informé au gouvernement mais celui-ci garde toujours le silence. « Nous notons avec beaucoup d’attention ce silence », observe Blaise Ngartoïdé en martelant qu’un « mois de grâce » est accordé au gouvernement même si le budget de l’année a été précipitamment déposé déjà à l’assemblée nationale, le SET se dit ne pas être dedans. « A la fin du mois d’octobre, nous allons prononcer la séparation du corps pour attendre le divorce », harangue, le SG national du Syndicat des enseignants.

Le secrétaire du SET provincial de N’Djamena, Dionodji moïse a dans son adresse indiqué que le gouvernement doit accorder la priorité à l’élaboration de politique visant à offrir une formation de qualité aux enseignants, ainsi que les opportunités de développement professionnel et les perspectives de carrière attrayantes. Il doit aussi améliorer les salaires et les conditions de travail, garantir les libertés académiques, l’autonomie et la participation à la prise de décisions, promouvoir un système d’éducation publique solide, placé au cœur des communautés locales et dialoguer régulièrement avec les syndicats de l’éducation.Il demande par ailleurs à ces camarades enseignants de tenir fort et de resserrer les rangs même si leurs conditions de vie et de travail sont très difficile.

La réponses à toutes ces doléances des enseignants ne s’est pas faite attendre. Le directeur de l’enseignement au ministère de l’éducation nationale et de la promotion civique représentant sa tutelle, Mahamat Alboukari souligne pour sa part que les enseignants et le gouvernement ont un bien commun, qui sont « les élèves ». Il relève que ces doléances seront transmise à qui de droit, afin que les cris des enseignants soient écoutés. Pour lui le département de l’éducation prône toujours l’éducation de qualité. Pour ce faire dit-il, le plus beau cadeau que l’on peut offrir à son enfant « c’est l’éducation de qualité ».

Les recommandations

L’occasion a été tout indiquée pour le SET de dresser une liste de sept (07) points qui constitue ses revendications afin d’améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants et de la qualité de l’éducation. Ces recommandation vise le recrutement à la fonction publique de tous les lauréats des écoles de formation professionnelle, des jeunes diplômés des universités et construire suffisamment des salles de classe. Un accent est mis aussi sur le stage de perfectionnement des enseignants tout en facilitant l’autorisation des études aux enseignants titularisés.

Dans ces revendications, le SET demande au gouvernement de restaurer l’intégralité des salaires de tous les fonctionnaires dès la fin du mois de novembre 2019 avec rappel de tous les effets financiers des avancements et reclassements, afin de booster l’économie nationale. Au gouvernement de payer les frais triennaux de transport de 2019 avec rappel de ceux de 2016 avant la fin de l’année en cours. Nommer à des postes de responsabilités les techniciens du département. Demander l’inspection générale d’Etat de restaurer les indemnités des enseignants de terrain arbitrairement coupés et réhabiliter les enseignants suspendus et en fin le SET réclame aussi le paiement des allocations de congé des retraités, la revalorisation des pensions et le payement mensuel par virement.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici