Le gouvernement et les partenaires sociaux signent le pacte social

0
234

Les syndicats et le gouvernement ont signé un pacte social ce lundi 4 octobre Un accord triennal pour stopper les mouvements de grève dans le secteur public durant cette période.


C’est sous le regard gendarme, que le premier ministre de la transition PAHIMI Padacké ALBERT et les différents représentants des plates-formes syndicales ont apposés leur signature en bas du document ce 04 Octobre 2021.


Un accord qui va servir de belvédère entre les deux parties, à respecter le contenu du document. Dans les passés le même accord triennal ont été signés entre le gouvernement et ses partenaires sociaux. Mais l’application et le respect de terme d’accord ont posé problème et a conduit à des nombreuses grèves répétitives dans le secteur public entrainant un déséquilibre social.

Les syndicalistes


D’après le ministre de la Fonction publique, Brah Mahamat, le gouvernement est allé au-delà des revendications traditionnelles des travailleurs. « Le gouvernement a donné beaucoup plus aux travailleurs », a-t-il laissé souligner. Dans cet accord, il ressort les engagements ainsi que les objectifs que les deux parties s’accordent sur les points tel que : Contribuer à un climat social apaisé.


Le payement des arriérés des transports de 2016-2017 pour la fin du mois de Septembre 2021 pour tous les ministères.
Arrières de transport de 2018 en octobre 2021 pour tous les ministères
Arrières de transport de 2019 en décembre 2021 pour le secteur éducatif (éducation nationale, enseignement supérieur, culture et jeunesse sport, formation professionnelle, santé et action sociale)
En avril 2022 le reste des ministères
Arrières de transport de 2022 pour tous les ministères.


Le gouvernement s’engage après l’accord à prendre toutes les mesures nécessaires pour payer régulièrement à terme échu les frais de transports aux agents de l’Etat conformément au décret du 31 Juillet 2007. « Il faut avoir ce pacte pour apaiser le climat social, pour faire  en sorte que le front social ne grogne pas », a conclu le ministre.


Suite à cette signature, un comité sera mis sur pied  pour le suivi et l’application des termes des accords consignés dans le pacte social. Cet accord de trois ans permettra d’observer une trêve des mouvements de grève dans le secteur public. L’accord est né sous  l’engagement du gouvernement de transition à satisfaire les revendications des travailleurs tchadiens. « La date d’aujourd’hui doit être historique pour le gouvernement et les syndicats », a déclaré le syndicaliste, Jeremie Guirayo.


Selon lui, les dispositions sont prises pour le respect de ce pacte. « Mais si d’un côté l’un des partenaires arrive à ne pas respecter, il y a des dispositions qui vont nous permettre de renégocier », dit-il en affirmant qu’ils resteront sur leurs gardes.
« Il y’a un temps où le gouvernement du Tchad a eu à prendre des mesures difficiles pour juguler une crise, il est de même que le gouvernement rétablisse ses partenaires sociaux dans leur droit » indique PAHIMI Padacké Albert. Pour lui cette signature d’accord est la preuve que les tchadiens veulent et peuvent avant d’appeler les partenaires sociaux au sens de responsabilité.


En présence des partenaires sociaux le pacte social a été signé par le ministre des Finances et du Budget, TAHIR Hamid Guilimi, le ministre de la Fonction Publique et du Dialogue Social BRAH Mahamat.

Kassouré Kemtchang Marcel

PM de transition
Membres du gouvernement

Laisser un commentaire