Le festival Dary : hier on appelait Fort-Lamy, aujourd’hui on appelle N’Djamena. Pourquoi ?

1
710

 Ancienne appellation de la capitale du Tchad,  Fort-Lamy est l’une des capitales les plus récentes du continent africain. Fondée en 1900 sur la rive droite du Chari au lendemain de la chute de l’empire de Rabah, elle a connu des débuts difficiles liés à son enclavement. FortLamy est le nom donné par les colons français à la ville de N’Djaména, actuelle capitale du Tchad.

Fort-Lamy a été fondée par Émile Gentil le 29 mai 1900 sur l’emplacement d’un petit village kotoko, sur la rive droite du fleuve Chari et à proximité de la confluence du Chari et du Logone.

Fort-Lamy fut baptisée en souvenir du commandant François Joseph Amédée Lamy, décédé à la bataille de Kousseri quelques jours plus tôt. La ville devient la 4e commune mixte d’Afrique équatoriale française en 1919

La population du Tchad en 1945 était de 17 800 habitants.

De Fort-Lamy à N’Djamena

Le 6 novembre 1973, le président François Tombalbaye la renomme N’Djaména, du nom du village arabe voisin Am Djamena, signifiant « le lieu où l’on se repose ».

N’Djamena est la capitale administrative et la plus grande ville de la république du Tchad. Sa population compte plus de 1 092 066 habitants (estimation de 2012). Elle est la deuxième capitale économique du pays (derrière la ville de Moundou) et vit une croissance économique sans précédent depuis l’avènement de l’ère pétrolière au Tchad (2003), et grâce à la pérennisation de la paix dans le pays depuis 2009.

N’Djaména est située au centre-ouest du pays, au confluent du fleuve Chari et de la rivière Logone, sur la rive droite du Chari. Deux ponts relient N’Djamena à la rive gauche du Chari : un pont à voie unique/pont étroit (le pont de Chagoua), et l’autre à double voie (le pont de Taiwan).

Bien qu’excentrée, N’Djamena est le principal nœud de communication du Tchad. Les principales routes goudronnées du pays s’organisent autour de la capitale. N’Djamena est ainsi située à 450 km de la seconde ville du pays, Moundou, et à plus de 800 km d’Abéché, la plus grande ville de l’Est du Tchad.

Aujourd’hui la population du Tchad est estimée à 15 162 044 habitants selon l’enquête de Palmarès.

 

Facebook Comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici