Le début des ennuis de l’ex DG du grand marché de N’Djamena, Oumar Mamar suspendu

0
1052

Après 48 heures de sa suspension par le Maire 2e adjoint de la ville de N’Djaména le 26 juillet dernier, les pirates ont réussi à s’accaparer du compte Facebook de l’ex directeur général du marché central de N’Djamena en début de matinée du 28 juillet 2021.

Après le passage des renseignements généraux et le service de l’agence nationale de sécurité (ANS), le dossier de détournement de 300 000 000 FCFA serait en train d’être clos. Selon les sources concordantes, monsieur Oumar Mamar est une mauvaise cible. C’est pourquoi, les mains invisibles veulent coute que coute trouver un moyen pour le victimiser.

Les fins connaisseurs des réseaux bleus pensent trouver une voix pour incriminer le Dg qui selon les documents de gestion en sa possession n’est pour rien dans les impayés de 245 000 000 l’objet de son accusation. Dans la matinée de ce mercredi 28 juillet, un individu utilisant un profil du nom Djimangar François  échange sur les probables arrangements de l’affaire de 300 000 000 FCFA. Aussitôt, Oumar Mamar contacte par la rédaction la rédaction de Tachad.com pour alerter. « Depuis plus d’une heure, quelqu’un a piraté mon compte Facebook », informe-t-il.

Sur les captures d’écran que Tachad.com a eu, un certain Djimangar François  publie une photo de l’ex Directeur avec une personne à sa droite. En commentaire de la photo « Le Directeur du Marché central Oumar Mamar me traque à travers le Général Khoudar. Je demande  à Khoudar de rester en dehors de cette histoire. Sinon je le tiendrai pour responsable pour ce qui en suivra ».

Dans les discutions le pirate propose à Djimangar 1 000 000 de FCFA pour publier les épreuves. Selon Oumar Mamar, depuis que l’affaire de détournement de 245 000 000 ou 300 000 000 est sur les lèvres, il n’échange pas sur ce sujet sur les réseaux sociaux et les appels téléphoniques. « Ce que je ne comprends pas, pourquoi les gens veulent me coller au dos le détournement des millions ? » s’est-il interrogé.

A l’heure où nous mettons en ligne ces paragraphes, les informaticiens ont pu récupérer le compte de monsieur Oumar Mamar et cherchent à sécuriser le compte avant de le laisser la main. Mamar n’est le seul à se plaindre de piratage de sa page en cette matiné du 28 juillet. L’ancien ministre de communication et actuellement le président du conseil d’administration (PCA) de la SONAMIT, Hassan Sylla Bakary a alerté aussi que son compte a été piraté avant d’être récupéré.

Laisser un commentaire