La garde à vue d’Ahmat Acyl Khazali et Khoudar Acyli préoccupe ses avocats

0
182

Le collectif d’avocats d’Ahmat Acyl Khazali a organisé un point de presse ce vendredi, 07 janvier 2022 dans la capitale Tchadienne pour exiger la libération de leur client.

Me Torde Djimadoum, Me Alain Kagonbe, Me Noubarangar Kladoumbe, Me Djerandi Laguerre Dionro situent d’abord les faits. C’est dans la nuit du 8 au 9 décembre 2021, le domicile d’Ahmat Acyl Khazali à été cerné de 24h à 4h du matin par un groupe de personnes lourdement armés à bord d’une dizaine de véhicules.

Après avoir tenté de défoncer le portail sans succès avec des tirs nourris d’armes de guerre en direction de sa concession et le portail, les assaillants ont fini par escalader la clôture.

Après avoir entré dans le salon, ils ont vandalisé les lieux tout en passant au crible, chambre par chambre après chambre créant une situation de terreur et de panique.

N’ayant pas trouvé monsieur Khazali qui a été exfiltré in-extremis, les assaillants se sont retirés vers 4h après avoir vandalisé et incendié la villa et endommageant gravement les lieux en emportant les objets précieux et une somme d’argent.

Pour ces avocats au barreau du Tchad, cette tentative d’assassinat fait suite à l’assassinat d’un officier supérieur de l’armée nationale tchadienne par des inconnus assoiffés de sang. Pour eux, les personnes qui ont rendue visite indésirable au domicile d’Ahmat Acyl Khazali sont de toute évidence les parents de la victime qui suspectent ce dernier d’être soit auteur ou commanditeur de l’assassinat de leur proche pour des probables raisons de conflits fonciers.

Khazali n’est concerné ni de près ni de loin par l’immeuble discuté. Il ressort clairement de la lecture des documents que cet immeuble été acquis par une tierce personne.

Le collectif interpelle le CMT sur l’assassinat du colonel et les menaces perpétrées contre la famille d’Acyl et lui rappelle que l’unique raison qui l’a conduit au pouvoir de la transition après le décès tragique du Président de la République du Tchad est la sécurité.

Les tchadiens vivent une situation d’insécurité grandissante, répétitive et généralisée par les assassinats des paisibles citoyens au nombre desquels, des enseignants, des magistrats, des manifestants pacifiques, des militaires et du tchadiens lambda disent-ils.

Ils n’ont pas passé par le dos de la cuillère et insistent que le CMT doit assurer la sécurité à chaque famille Tchadienne et à tous ceux qui vivent sur le territoire de la République.

Le collectif porte également à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que sieurs Ahmat Acyl Khazali et Khoudar Acyli privés de leur liberté et détenus aux Renseignements Généraux les 10 et 15 décembre 2021 n’ont pas été déférés au parquet jusqu’à ce jour. C’est une détention arbitraire et illégale au regard de la loi ajoutent-ils.

Ces hommes aux robes noires invitent les responsables du CMT et la justice de tout mettre en œuvre pour interpeller et punir conformément à la loi le ou  l’assassin du  colonel et interpelle le Garde de Sceaux, Ministre de la Justice d’user de son pouvoir pour que leur client soient déférés immédiatement au parquet.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.