LA CASAC CONDAMNE LES PRATIQUES INHUMAINES VERS LE NORD DU TCHAD

0
678

C’est par un point de presse tenu hier 02 novembre 2018 au sein de son siège à Ndjari dans le 8e arrondissement que la Coalition des Associations de la société civile pour l’Action citoyenne CASAC a condamné énergiquement les agissements rétrogrades et inhumains posés par les esclavagistes qui sévissent dans le nord du pays.

Depuis un certain temps, le Nord du Tchad est devenu un champ de guerre et des pratiques anodines. Ces pratiques néfastes se multiplient de jour aux jours entre les concitoyens que CASAC qualifie d’inhumain : « Ces bandits de grands chemins qui font subir à leurs propres compatriotes des sévices abominables, doivent absolument répondre de leurs actes barbares devant la loi.  la CASAC dénonce vigoureusement le comportement indigne et irresponsable de certains de nos compatriotes, de surcroit activistes, imbus par leurs incivilités vis à vis des textes de la République, et  qui crachent sur la toile à longueur de la journée des messages mensongers et diffamatoires, incitant les Tchadiens à la haine et à la division » déclare  M. MAHAMOUD ALI SEID, président de la CASAC.

La CASAC ne passe pas par le dos de la cuillère pour reprocher les réseaux sociaux et de les mettre en garde de certaines diffusion des messages haineux et incitatifs à la haine.

Pour le président de la CASAC M. MAHAMOUD ALI SEID « Ces trafiquants d’esclaves, ces Terroristes, ces bandits de grands chemins, ces criminels ne pourront plus bénéficier de l’indifférence de nos compatriotes, car leurs vrais visages sont désormais dévoilés devant la face du monde ». Toutefois, il demande à tous les Tchadiens d’être vigilants pour ne pas tomber dans les pièges de ces malfaiteurs et invite le gouvernement de faire régner la justice. Car pour lui, le Tchad a besoin de la quiétude et de la paix pour s’épanouir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici