Internationale : Pourquoi la Turquie a mené le combat en Syrie ?

0
170

Le ministère turc des Affaires étrangères à travers un communiqué de presse rendu public    affirme que l’opération militaire menée, par son pays, en Syrie est nécessaire pour la sécurité nationale et pour aider les Syriens déplacés ; réfugiés de rentrer chez eux. La rédaction de Tachad.com vous propose un extrait de ce communiqué.

Selon le communiqué, Il est consternant que l’opération militaire de la Turquie dans le nord-est de la Syrie soit présentée par les médias américains comme une attaque contre les kurdes, affaiblissant la lutte contre les restes de DAECH (ou soi-disant l’État islamique) et nuisant à la crédibilité des États-Unis avec ses alliés.

Le ministère des affaires étrangères est contraint de rétablir les faits parce que l’alliance de soixante-sept ans de la Turquie avec les États-Unis au sein de l’OTAN n’est ni temporaire, ni tactique, ni transactionnelle. Le communiqué de poursuivre que la Turquie a lancé l’opération dans le but d’assurer sa sécurité nationale en éliminant le danger provoqué par les terroristes le long de ses régions frontalières.

Il convient de rappeler que l’opération libérera les syriens qui y vivent sous la tyrannie des organisations terroristes et éliminera la menace qui pèse sur l’intégrité territoriale et l’unité politique de la Syrie. Ces deux développements faciliteraient le retour en sécurité et volontaire des syriens déplacés. La Turquie n’a jamais accepté un corridor géré par un groupe terroriste sur sa frontière précise toujours le communiqué.

Le département de la diplomatie turque a proposé à plusieurs reprises la création d’une zone de sécurité, y compris à l’Assemblée générale des Nations Unies. Nous avons demandé aux États-Unis de cesser de fournir l’appui matériel aux terroristes, mais la bureaucratie de sécurité des États-Unis n’a pas pu se désengager du groupe, connu sous le nom de PYD/YPG.

Le texte réaffirme également que le PYD/YPG peut se présenter au monde comme le groupe qui a combattu DAECH, mais il contrebande aussi des explosifs au PKK en creusant des tunnels vers le territoire turc. « Nous avons trouvé ses membres qui conduisent les prisonniers de DAECH vers la Turquie. »

Par ailleurs, la Turquie a fourni un abri à un grand nombre de réfugiés du nord-est de la Syrie, ainsi qu’aux arabes, aux kurdes et aux turkmènes. La plupart d’entre eux, soit plus de 300.000 kurdes, ont été chassés de chez eux par les terroristes. « Nous leur avons offert sécurité, abri et moyens de subsistance en Turquie. Nous avons partagé notre pain et les avantages de nos services publics. La Turquie est le pays qui dépense le plus d’argent pour l’aide humanitaire dans le monde et accueille le plus grand nombre des réfugiés dans le monde entier. » Conclut-le communiqué.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici