Gouvernement-Plateforme :  » De gré ou de force, il va nous payer nos salaires coupés »

0
642

« La liberté s’arrache au prix du sang », une des phrases ferme lancée par les syndicalistes à la bourse de travail le lundi 06 janvier avant de lancer le mot d’ordre de grève perlée mardi 07 au jeudi 09 janvier 2020.

« Le gouvernement s’est assez moquer de nous »; « Cabris mort n’a pas peur du couteau »; « De gré ou de force, il va nous payer nos salaires coupés », telles sont les coups de gueules des syndicalistes lundi 06 à la bourse de travail. Ils ont résisté et ils ont eu gain de cause.
Ils ont fait fléchi le gouvernement, tous les rétablissements en 2020, sauf 15% des primes et indemnités en janvier 2021. Les travailleurs du secteur public tchadien ont décidé de ne pas avoir de salaire coupés en 2020, et ils les auront, d’après la rencontre avec le président de la République ce mercredi 08 à la présidence.

Après 48 heures de débrayage, un tête à tête avec le président de la République Idriss Deby a donné un écho favorable aux lamentations des travailleurs tchadiens qui, ont grincé les dents depuis l’avènement des mesures d’austérité appelées « 16 mesures » en 2016.
Depuis le 26 octobre 2018, les deux parties (gouvernement et syndicats) avaient signé des accords pour le rétablissement des augmentations générales spécifiques sur les salaires (AGS) mais la mise en application cause problème. Ce qui a récolté les syndicalistes à déclencher la grève perlée mardi dernier à l’issue de l’Assemblée générale qu’ils ont ténue à la bourse de travail le lundi 06 janvier 2020.
Ce mercredi à la présidence, Deby a enfin été sensible à l’ampleur de la grève lancée par la plateforme. Une proposition de sortie de la crise a été trouvée. Il a ainsi reconnu les efforts et le sacrifice des travailleurs tchadiens. Il propose le rétablissement des Augmentations générales spécifiques (AGS) :
20% seront versés en janvier 2020
15% en juillet 2020
Les AGS seront reversés à 100% fin 2020.
Pour les primes et indemnités :
15% en janvier 2020
20% en juillet 2020
15% en janvier 2021.
Les arriérés de transport seront versés en janvier 2020.
Concernant les avancements et le gel des effets financiers la mesure est levée.
Avec cette promesse faite par le président Deby, les cœurs des travailleurs retrouvent de la joie perdue il y a de cela de 04 ans. Mais, la vigilance doit être de mise car ils doivent tirer les leçons des accords d’octobre 2018.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici