G5 Sahel : « la lutte contre le terrorisme ne se gagne pas uniquement par les armes », dixit AJASA

0
414

Le président de l’association des jeunes arc-en-ciel pour la stabilité sociale en Afrique (AJASA), Mbaïramadji Désiré a animé un point de presse ce vendredi 19 février à Moursal pour apporter son soutien à l’armée des pays du G5 Sahel, à la force française Barkane et adressé ses félicitations à la désignation du Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno à la tête du G5 Sahel.


Pour l’AJASA, le combat du Tchad et de la France enclenché au Mali contre les djihadistes et la libération du Nord Mali trouvent une place satisfaisant dans le cœur des africains. « Ce qui veut dire bien avant la création du G5 Sahel, notre Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno était le premier homme d’Etat Africain, le plus engagé dans la lutte contre le terrorisme », indique Mbaïramadji Désiré.


Mbaïramadji d’indiquer que la lutte contre le terrorisme ne se gagne pas uniquement par les armes. C’est pourquoi dit-il, l’AJASA se dit disponible, engagée et déterminée à accompagner le maréchal tout au long de son mandat. Elle réitère son soutien à la politique et à la collaboration des Chefs d’Etat du G5 Sahel et du président français en matière de sécurité.


Parlant de la stratégie, le président de l’AJASA, Mbaïramadji demande aux autorités françaises de repenser la stratégie et de renforcer en solution, les capacités des armées du G5 Sahel en équipement sophistiqué et en technique afin de bien affronter les terroristes. Car poursuit-il, les menaces des djihadistes persistent toujours sur la jeunesse du G5 Sahel.


Désiré rappelle aussi la communauté internationale de penser aux sacrifices consentis par le Tchad dans la lutte contre les djihadistes au Mali. Pour lui, c’est l’argent du contribuable tchadien qui a été injecté. « Aujourd’hui l’Etat Tchadien a besoin du soutien de ses partenaires comme il a soutenu le Mali et L’Afrique hier afin de relancer son plan national de développement (PND) », souligne-t-il.


« Il est temps », insiste-t-il pour que la communauté internationale remercie le Tchad pour ces lourds sacrifices de l’armée nationale tchadienne par le financement de ses projets de développement.

Facebook Comments

Laisser un commentaire