Entrepreneuriat: Koditech, une startup digitale de création de site web

0
1502

Koditech est une plateforme digitale qui se veut promouvoir les talents des jeunes entrepreneurs en leur donnant des opportunités à se faire former dans le numérique.


La plateforme se donne la mission de rendre visible les entreprises du secteur informel et formel en vue d’automatiser leurs activités. « Faire de la plateforme un espace où la compétences de chacun est appréciée à sa juste valeur et puisse travailler de façon indépendante (Freelancer) et surtout un espace où les jeunes entrepreneurs peuvent s’affirmer », indique le promoteur, Djangrang Kouogah Elroy.


Koditech offre aussi la possibilité aux entrepreneurs de créer des applications web, mobiles et les bases de données, le marketing digital, la formation des développeurs Web, renforcement des compétences et le coaching des jeunes statupeurs.


Pourquoi lancer une startup digitale ? Le directeur général de dire que c’est décevant de voir les jeunes aujourd’hui se retrouver autour des cartes ou d’autres choses qui ne leur profitent pas. « Étant jeune on peut faire beaucoup. Raison pour laquelle nous voulons aider ces jeunes à oublier l’idée de la fonction publique mais développer les capacités en qu’ils ont en eux, les expériences qu’ils ont à se prendre en charge », ajoute-t-il.


« Mettre mes compétences au service des autres », tel est le souci de Djangrang en interpellantant les jeunes à oser. « Avec seulement 100 MB, vous pouvez vous faire former chez Koditech », vente le directeur général.

Déjà, la première promotion de cinq personnes dont 2 femmes sont sur le marché de l’emploi.


Le représentant de Me Théophile Bongoro President de la plateforme Koditech, l’enseignant chercheur Otoïde Madjimbaye a encouragé les jeunes à oser. Pour lui, Me Bongoro est disposé à accompagner le projet qui vient de voir le jour et invite les jeunes à se lancer dans ce domaine. « Les jeunes doivent entreprendre. Ils ne doivent pas attendre seulement le recrutement à la fonction publique », interpelle Otoïde Madjimbaye.

Laisser un commentaire