Entrepreneuriat : BET Al nadjah lance la plateforme « Prêt d’honneur »

0
341

La maison des petites entreprises « BET Al Nadjah » a lancé vendredi 18 septembre un programme d’accompagnement des promoteurs dénommée « Le prêts d’honneur ». La cérémonie de lancement officiel a eu lieu en présence des quelques membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers.


Au total, 32 987 380 FCFA relis aux sept (7) lauréat pour la mise en œuvre de leurs petites entreprises. Ces fonds vont permettre à ces promoteurs de créer des emplois aux autres jeunes.


« Le Prêt d’honneur est un programme de financement mis en œuvre par BET Al nadjah et fiancé par l’agence française de développement (AFD). Les fonds destinés aux bénéficiaires sont sans intérêts et sans garantie avec un renbourssement jusqu’à cinq ans. Ils sont remis aux promoteurs les plus motivés et aux projets les plus méritants après sélection par un panel d’experts appelé « comité d’agrément pour le prêt d’honneur.


« Aujourd’hui nous franchissons ensemble un nouveau cap du développement de l’association Bet Al Nadjah et de l’entrepreneuriat au Tchad », s’est réjoui le président de BAN, Hamidou Ousmane. Il a souligné que c’est un mécanisme qu’ils ont longuement discuté, co-construit et adapté a ce les principaux partenaires. « Aujourd’hui nous le mettons en œuvre ensemble et continuerons d’en faire un dispositif flexible, qui s’adaptera aux réalités et besoins de notre société », a-t-il indiqué.


Le prêt d’honneur est une innovation financière et une réponse aux demandes des entrepreneurs ayant des capitaux au départ. Il est aussi une solution pour les financeurs qui souhaitent voir des projets faibles mais couvrent un minimum par des apports ou des garanties.


Le président de préciser que le prêt est ouvert sans intérêt et sans garantie aux petits entrepreneurs.  » Les montants et échéances sont adaptés à chaque secteur et projet. Cette constitue un levier auprès des banques et IMG car il s’agit de fonds propres et non de dettes », a-t-il rassuré.


L’ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Kochery, a indiqué que l’entrepreneuriat est l’une solution des solutions à la crise de l’emploi avant d’exhorter les jeunes ayplus penser à créer leur propre idée d’entreprise . Les ministres de formation professionnelle, de jeunesse et celle de l’urbanisme et de l’habitat ont tour à tour incité les jeunes à se lancer dans l’idée d’entreprendre.


En recevant ces fonds, les bénéficiaires ont promu de faire multiplier pour créer des emplois.


Ce présent dispositif, est loin de concurrencer les mécanismes de financement classiques mais vise à inciter les acteurs classiques à s’intéresser à des groupes de clientèle jusque-là délaissée ou négligé, en leur apportant un accompagnement Technologique soutenu et en mettant à leur disposition un financement permettant de renforcer leurs fonds propres.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici