Entreprenariat : le RJDLT vole au secours des jeunes entrepreneurs

0
382

Le réseau des jeunes pour le développement et le leadership au Tchad (RJDLT) en partenariat avec l’institut de technologie innovantes pour le développement (TECHNIDEV) a organisé hier soir, 6 septembre 2019 au Lycée de la Liberté, la finale de la compétition Sao Challenge Start Up, sous le slogan, une formation et une compétition.

Sao Start up challenge, est une compétition intercommunale des jeunes porteurs des projets et elle a regroupé les compétiteurs venant des dix communes de la ville de N’Djamena. Cette compétition est ouverte par le mot de bienvenu du coordonnateur adjoint de la RJDLT, Koumakong Dorsouma et du directeur de Technidev Khalil Fadoul Doutoum. Selon les organisateurs, l’objectif de cette compétition est de motiver les jeunes à entreprendre à partir de zéro franc et ce concept vise seulement à emmener les jeunes à valoriser le capital humain avant le démarrage de tout projet. Le procédé par commune va permettre aux jeunes participants d’être des relais dans leurs communes respectifs.

Les représentants des dix communes par ordre se sont relayés tour à tour devant le jury composé de trois personnes à savoir Khalil Fadoul Doutoum, Faouzi Bichara et Oumar Djibrine. Chaque groupe à trois minutes pour présenter son projet. Après la présentation, quatre minutes étaient accordé aux membres de jury pour avoir d’embles informations sur les projets des participants. Les différents projets étaient axés sur la création d’un centre de formation en couture, sur l’élevage, la gestion des déchets ménagers, la lutte contre le paludisme, sur la transformation des produits agricoles et bio-naturels.

A l’issue de cette finale, qui s’est déroulée en absence des jeunes de la commune du 9ème arrondissement, trois meilleurs projets se sont distingués du lot. Il s’agit par ordre du projet des jeunes de la commune du 3ème arrondissement relatif à la gestion des déchets ménagers, suivi de celui des jeunes de la commune du 8ème arrondissement intitulé « Gum Nadif » et portant sur la transformation de la gomme arabique. Enfin, celui des jeunes de la commune du 10ème arrondissement relatif à la gestion des déchets ménagers et d’entretiens d’espace vert. Un prix spécial jury était accordé aux représentants de la commune du 4ème arrondissement pour leur projet, « Nadafa » contre le paludisme. Tous ses meilleurs projets seront accompagnés par les organisateurs.

Baye Ngardiguina Ousman/Journaliste Stagiaire  

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici