Emploi: les diplômés sans emploi attendent à prendre au mot le premier ministre de transition

0
173


Le premier ministre de transition, a déclaré la semaine dernière que le problème d’intégration à la fonction publique ne sera pris en compte qu’après la transition. Déclaration qui a mécontenté des diplômés en instance d’intégration à la fonction publique.


Djangbei Franklin, un des leaders de la plateforme des diplômés sans emploi dit être surpris d’écouter de tels propos du premier ministre. Pourtant, le premier ministre avait dit lors de sa campagne présidentielle en avril dernier que la jeunesse est sa priorité et qu’il faut les intégrer, s’il arriverait au pouvoir, c’est le moment de montrer sa bonne foi, a-t-il indiqué


Selon Franklin, le ministre devrait comprendre les lauréats, car parmi ces derniers il y a certains qui ont fait 10, 15 voire même 20 ans de quête d’emploi et d’attentes d’intégration. Mais, s’il faut attendre après la transition qui tantôt, 18 mois, tantôt mois renouvelable. Ce dire que les lauréats doivent attendre encore 3 ans de plus pour peut être intégré, a-t-il martelé.


Pour Franklin, dire que la fonction publique est saturée est une manière d’en dormir les lauréats. Car selon lui, chaque jour qui passe il y a intégration. Lesquels qu’on intègre et lesquels qui n’ont pas de places à la fonction publique ? S’est- il demandé. Il a relevé que chaque année les militaires sont recrutés mais pourquoi pas les civils, car tout domaine est important.


Les lauréats se préparent pour un mouvement, pour se faire entendre. Ils indiquent que leur lutte ne va pas s’arrêter tant qu’ils n’ont pas gains de cause.

Yorhein Ongsi Aristide

Laisser un commentaire