ELLE ET SON BÉBÉ DÉCÈDENT APRÈS UN DÉLESTAGE AU BLOC OPÉRATOIRE

0
1072

Dénémadji, une fille âgée d’environ 19 ans s’apprête à être mère dans les heures qui suivent mais elle voit ce rêve devenir un cauchemar. Elle vit dans l’un des quartiers du 7e arrondissement de la ville de N’Djamena. C’était dans la matinée du 25 novembre dernier que Dénémadji était en travail d’accouchement où, elle serait ensuite amenée dans un centre de santé pour la circonstance. Après un bon moment passé, le médecin a recommandé aux compagnons de cette pauvre dame de la transférer dans un hôpital pour subir la césarienne.

Rapidement après cette demande, Dénémadji était transférée dans l’un des grands hôpitaux privés de la ville où elle a mis 08 heures du temps à attendre parce qu’elle était aussi la 8e et la dernière personne à arriver. Marchant par si et par là, poussant de cri et hurlement, un bras au dos et sur la tête, la petite mère avait du mal à supporter la douleur. Enfin, à 14 heures et quelques minutes, Dénémadji est transférée au bloc opératoire où elle donnera naissance à son tout premier enfant.

Les anesthésistes ont commencé le travail, ils progressaient d’ailleurs bien. Au bout de quelques temps, hélas la coupure d’électricité surgie dans cet hôpital. Aux environs de 02 minutes, le groupe électrogène est démarré. Un silence total dans le bloc. Après cela, c’est le médecin qui sort pour annoncer la triste nouvelle « Nous sommes vraiment désolés, votre filles et son bébé ont rendu l’âme » aux parents et au mari de Dénémadji qui est venu voir et écouter le premier cri de son enfant et le prendre aux bras.

Des pleurs et des cris ont permis d’accompagner la dépouille de Dénémadji et son bébé à la morgue. Ce décès a créé de polémique. Tantôt, que c’est parce que les parents ne sont pas d’accord de l’union de ces jeunes que la fille et son bébé sont morts tantôt ce sont eux-mêmes les parents de Dénémadji qui accuse Jean Pierre mari de Dénémadji d’avoir tué leur fille en s’entêtant pour se marier à elle. Les parents ont refusé à ce que la fille soit inhumée au profit du respect de la coutume.

Le mari de Dénémadji envisage une poursuite judiciaire mais contre qui ? L’hôpital ou ces beaux parents qui malgré tout, lui ont tenu des propos haineux sur le décès de sa femme et son enfant ? Doit-il juste laisser cette affaire dans les mains de Dieu ? Il est confus, angoissé et perturbé psychologiquement.

Paix aux âmes de Dénémadji et de son bébé !

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici