Élection présidentielle : les observateurs internationaux valident le 1er tour du 11 avril 2021

0
204

Après 48 heures du premier tour de l’élection présidentielle de la République du Tchad, les observateurs internationaux, l’union africaine(UA),  la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC), l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) ont organisé une conférence de presse à l’hôtel la résidence, dans le 1er arrondissement de  N’djamena. Conférence relative aux missions d’observation électorale, qui se basent aux préparatifs, aux déroulements et à la finale du vote du 11 avril 2021.

Selon Évariste Mabi Lumumba, chef de mission de la CEEAC, sa mission a pour objectif de suivre tout ce qui se passe lors du scrutin et de faire le compte à qui de droit. La mission de Evariste a déployé 26 observateurs sur le terrain le 11 avril. Selon lui, ces observateurs ont observé 144 bureaux de vote dans tous les arrondissements de N’djamena et la province du chari baguirmi.

L’équipe de Évariste a noté la participation faible des femmes lors du scrutin, ainsi que le manque d’angouement de la population. L’équipe a remarqué que les bureaux de vote étaient ouverts avec de retard allant de 30mn à 2 heures.

Evariste Mani M., Chez de mission d’observation de la CEEAC ph/Yorhein/Tachad

La mission de CEEAC a constaté le manque des listes des électeurs dans certains bureaux de vote, mais qui étaient arrivés lors qu’on fait appel aux personnes chargées. Les observateurs disent qu’ils ont remarqué la présence massive des forces de l’ordre mais qui n’ont pas menacé les électeurs.

Les observateurs ont déploré l’absence des délégués de certains partis politiques dans certains bureaux de vote. Au comptage, la mission a déclaré que certains électeurs ont voté dans leurs cavernes et aucun membre de la mission n’a été autorisé à y observer le déroulement, et pendant la clôture, la mission dit que les bureaux visités, le comptage était fait sur place et les résultats seront mis ensemble pour la publication officielle.

De tout ce qui précède, la mission de Évariste a formulé de recommandations au gouvernement, hommes politiques et à la société civile, qu’ils doivent cultiver le dialogue pour faire régner la paix au Tchad.

La mission de l’Union Africaine

Dr Selom, Chez de mission d’observation de l’UA ph/Yorhein/Tachad

Dr Selom Komi Klassou, chef de mission de l’Union Africaine, a quant à lui déployé 07 équipes d’observateurs qui ont visité 90 bureaux de vote dont 74% dans les zones urbaines et 26% dans les zones rurales) situés à N’Djamena et dans les départements de Chari, de Haraz-Al-Biar et de Dourbali.

L’équipe de l’UA dit avoir observé les principales étapes du scrutin, à savoir l’ouverture des bureaux de vote, le déroulement du scrutin ainsi que la clôture et le dépouillement des suffrages.

Les observateurs de l’UA, ont déclaré que l’ouverture des bureaux de vote s’est faite dans le calme et en sécurité, elle exprime également que le temps d’ouverture était avec retard de plus d’une heure. Elle justifie ces retards par rapport à l’arrivée tardive du personnel et de matériels électeraux et l’aménagement des bureaux de vote par les membres des bureaux de vote.

« 70% des bureaux de vote visités par l’équipe de l’UA tout  matériel était au complet », a dit Dr Selom. Le partage des t-shirts n’ont pas été remarqué dans les bureaux de vote, ni la présence de matériels de campagne n’a pas été constatée. La mission a déploré le facteur genre qui n’est pas suffisamment respecté dans le recrutement des agents des bureaux de vote.

L’absence remarquée des candidats et des partis politiques dans les majorités des bureaux ouverts. L’équipe de l’UA fait le même constat de la présence massive des forces de l’ordre dans les bureaux de vote était discrète et professionnelle, l’équipe annonce que l’ouverture des bureaux de vote visités était globalement satisfaisante.

La mission de l’UA note que l’ élection présidentielle s’est déroulée dans un contexte très difficile et elle encourage toutes les parties de privilégier le dialogue et le respect de l’État de droit pour la consolidation de la paix et de la cohésion sociale.

L’équipe de Dr Selom a remercié les autorités tchadiennes pour leur hospitalité et les mesures prises pour lui faciliter l’exercice de son mandat en toute indépendance.

Yorhein Ongsi Aristide.

Facebook Comments

Laisser un commentaire