Éducation : Technidev et ACEM ensembles pour une éducation à distance de qualité

0
405

L’institut des Technologies innovantes pour le développement (Technidev) et l’association pour l’Action pour le changement de comportement et de mentalité signent un protocole d’accord pour accompagner les élèves aux examens. La cérémonie de signature a eu lieu ce mercredi 23 Juin à N’Djamena.

Un accord qui vise trois axes fondamentaux pour l’enseignement à distance: la scolarisation et le maitien des filles à l’école, l’innovation et la notion de la santé de la reproduction. Une signature qui marque le lancement de la Phase II de l’enseignement à distance, a indiqué le directeur général de Technidev, Khalid Fadoul Doutoum.

Ouya Malato SG ACEM ph/Kita/Tachad

Le Secretaire général de l’ACEM, Ouya Malato souligne que cet accord permet d’aller au-delà de l’enseignement de base pour toucher les parents d’élèves et les enseignants. Une convention qui vient prêter main forte à technidev qui est proche des élèves depuis des années déjà.


Ouya Malato de preciser que la présente convention va permettre de mettre en place la cantine scolaire, rehausser le niveau des élèves, renforcer les capacités des enseignants pour des résultats escomptés.


Le Technidev ayant déjà de l’expérience dans l’enseignement à distance dans plus de 30 établissement d’enseignement, se veut à travers ce partenariat avec ACEM accompagner les élèves aux examens. Du primaire au secondaire et moyen, le technidev a touché déjà plus de 900 000 élèves avec des programmes en francais et mathématiques de la 6e en terminale dans les deux langues nationales (français et arabe).

Khalid Fadoul Doutoum DG TECHNIDEV ph/Kita/Tachad

Depuis son lancement, l’Institut des technologies innovantes pour le développement œuvre dans la diffusion des contenus en ligne sur l’intérnet, à travers les radios et la télévisions et la téléphonie mobile vient s’ajouter en cette deuxième phase. Ce qui a permis de booster les résultats des élèves et renforcer les capacités des enseignants sur le terrain.


Les deux institutions s’engagent à se concentrer sur l’élaboration des ressources de qualité de la 6e en terminale et c’est dans les deux langues nationales. Des contenus en francais et en mathématiques. Ils comptent travailler direct avec les élèves dans les zones du sud, le lac-Tchad et la commune de N’Djamena.

Facebook Comments

Laisser un commentaire