Education : Nadjilem Théodore a créé son école étant enseignant vacataire, est-il un défi ?

0
353

Après 4 ans d’existence, il faut dire que le fondateur du Complexe scolaire Gaston Bachelard a frayé un chemin difficile pour mettre sur pied son école.

Sorti de l’université de Bangui avec un diplôme de sociologie, le fondateur et proviseur du lycée collège, a commencé rien qu’avec la vacation par laquelle, il économise et s’est lancé dans ce défi ultime de créer un cadre d’éducation et de formation des jeunes de demain.

Implantée à Atrone dans le 7e arrondissement de la ville de N’Djamena, cet établissement d’enseignement général s’impose de la discipline, le travail pour la réussite des élèves, qui, si nombreux viennent s’abreuver de cette eau pour garantir leur avenir.

Parlant de la rentrée administrative annoncée depuis le 15 Septembre dernier par le ministre de l’éducation M. Aboubakar Tchoroma Assidick, quelques écoles privées ont déjà ouverts leurs portes et le Fondateur du complexe Gaston Bachelard nous garantit que tout est prêt pour cette rentrée 2019 – 2020, il se confie à la rédaction de Tachad.com par une interview que les programmes sont déjà établis et que tout est en ordre pour le 1er Octobre.

Avec pour résultat satisfaisant des examens, Gaston Bachelard se dit prêt à contribuer à la renaissance de l’école tchadienne, d’offrir aux jeunes tchadiens et tchadiennes un cadre d’éducation de qualité ainsi que relever le défi de la baisse de niveau. Avec des cours de remise à niveau gratuit, des cours d’informatique gratuit, l’anglais est étudié au primaire ce complexe englobe des enseignants de qualité et compétant.

Rare sont des écoles qui initient des politiques sociales à l’égard des couches vulnérables. Les années précédentes, l’école s’est basée sur les personnes handicapées et leurs progénitures mais pour l’année 2019-2020 la politique en compte tous les enfants en situation de détresse et conditions de vie difficile avec un accent particulier aux filles en situation de scolarisation difficile. L’école offre exceptionnellement une exonération à hauteur de 30 places pour les enfants défavorisés.

Pour mener à bon port cette politique sociale, le Proviseur lance un appel à toutes les personnes de bonne volonté et toute organisation qui milite pour la scolarisation des filles et tous les enfants en détresse.

KITA Ezéchiel/Allaramadji Innocent

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici