Éducation : le Chari-Baguirmi sur la piste de soigner son système éducatif

0
171

Dans le cadre de relever le taux de la scolarisation dans sa province, le délégué à l’éducation et le gouverneur du Chari-Baguirmi, Gayang Souaré ont initié un forum pour jauger le niveau du taux de la scolarisation dans cette province avant la rentrée des classes 2021-2022.


Durant deux jours de réflexion les acteurs et les techniciens de l’éducation de la province du Chari-Baguirmi ont passé au crible les maux qui minent l’éducation dans leur circonscription afin d’améliorer le taux de scolarisation des enfants surtout les filles. L’éducation étant à la base de tout développement et un droit fondamental doit interpeller tous les acteurs du système. C’est à juste titre souligne le gouverneur, Gayang Souaré que la délégation Provinciale de l’Education Nationale, dans le souci de bien préparer la rentrée scolaire 2021-2022 d’une part, et de relever substantiellement le taux de scolarisation d’autre part, à bien voulu organiser ces assises.

Les participants au forum sur l’éducation nationale dans le Chari-Baguirmi 2021


« Je me réjouis des résultats obtenus à l’issue de ces assises », s’est réjoui le gouverneur et avant de demander aux responsables présents à cette rencontre de doubler d’effort pour redorer l’image du système éducatif dans la province. « Notre baromètre ne peut se faire que sur le nombre d’enfants et surtout des filles à l’école dans chaque ville, village et canton, le nombre des élèves surtout des filles dans nos collèges et Lycées, le nombre d’élèves admis au baccalauréat et au Brevet d’Etudes Fondamentales et le taux d’achèvement des enfants à l’école », justifie-t-il.


La rencontre à permis aux participants de desceller le problème de la sous-scolarisation des enfants et en particulier les filles dans la province du Chari-Baguirmi. Les debateurs ont mis à nu les goulous d’étranglement du système éducatif dans le Chari-Baguirmi. Parmi ces maux les pesanteurs socioculturels, la pauvreté et l’analphabétisme des parents sont les principaux.

Aux grands maux, grands remèdes.

Les participants au forum sur l’éducation nationale dans le Chari-Baguirmi 2021

Les techniciens ont proposé quelques pistes de solutions à savoir l’implication des chefs traditionnels et religieux dans la sensibilisation des parents, au besoin de les obliger à inscrire tous leurs enfants à l’âge scolaire à l’école et la supression des frais d’inscription au cours préparatoire (CP1).


Quelques recommandations ont été formulés à l’endroit du gouvernement de construire et équiper les infrastructures d’accueil pour la délégation, les inspections departales et les inspections pédagogiques, construire les salles de classes en matériaux durables, affecter rationnellement les enseignants, doter la délégation d’un véhicule et les IDENPC des motos…

Les participants au forum sur l’éducation nationale dans le Chari-Baguirmi 2021

« Si nous voulons que nos efforts aboutissent à la construction d’un monde meilleur, plus pacifique et équitable dans notre province et surtout le Département de Baguirmi, nous devons faire de norte que les salles de classes soient remplies d’enfants », martèle le gouverneur Gayang Souaré.

Laisser un commentaire