Economie : la nouvelle convention des BDT, rien que la réduction des prix des alcools mais pour quel avantage ?

0
714

Les brasseries du Tchad et le gouvernement tchadien ont parafé une convention de réouverture des installations des BTD à Moundou, le 25juin dernier. Une convention qui permettra la réduction des prix des produits de cette firme mais ne définit pas encore les avantages que peut profiter la jeunesse Tchadienne.

Des nouvelles qui font jubiler les consommateurs des bières. Mais avec cette convention de réouverture, l’Etat Tchadien a-t-il corriger les erreurs des précédentes conventions signées de manières scabreuses ? Si dans cette convention, les signatures ne corrigent pas les habitudes malsaines ayant conduit à la rupture du contrat, ce papier parafé servira encore un moyen pour les BDT de mettre une fois de plus à genoux les consommateurs tchadiens.


La question qui taraude l’esprit des Tchadiens dans cette nouvelle convention, c’est de savoir si les premières erreurs ont été corrigées. Si non à quoi servira cette présente convention ?  Nous savons tous le mauvais souvenir des conventions des BDT depuis son arrivée sur le sol tchadien. Rien n’est au profit des filles et fils du pays. Si ce n’est que des exploitations et des appauvrissements. Sinon comment comprendre durant toutes ses années que les BDT ont mis au Tchad, rien n’est réalisé au bénéfice des tchadiens. Ne ce reste un seul forage pour le village dont sont logées ses installations.

Le retour des BDT à la commande doit à nos gouvernants de songer à ce que la jeunesse tchadienne puisse bénéficier des retombées. Pour cela, l’ONAPE, la société civile et d’autres plateformes doivent s’atteler sur cette question. Puisqu’actuellement des milliers de tchadiens sont sans emplois. D’autres envisagent quitter le pays et certains sont en grève de faim.

Laisser un commentaire