Droits de l’Homme : La CTDDH dénonce les prises secrètes de l’ANS

0
1498

La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’Homme (CTDDH) informe l’opinion nationale et internationale dans un communiqué de presse ce mercredi 01 avril 2020 que près de 200 personnes sont en ce moment détenues au  secret dans différents cachots inconnus du public et appartenant à la police politique du pouvoir qui est l’Agence Nationale de Sécurité (ANS).

Selon la CTDDH, ces personnes irrégulièrement détenues dans des prisons occultes vivent ainsi  dans des conditions infra humaines et subissent des tortures de toutes sortes ainsi que des atteintes quotidiennes à leurs dignités. Le document de préciser que ces détenus sont entassés dans différentes cellules insalubres de ces cahots depuis plusieurs années et certains d’entre eux, sont pour la plupart malades.

Le teste indique que les détenus sont dans des conditions d’hygiène inhumaines et sciemment très mal nourries. « Ces personnes n’ont reçu depuis leur détention aucune visite d’un membre de leur famille qui  ont toujours ignoré jusqu’à là où ils se trouvent », dénonce-t-il. « La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’Homme (CTDDH) a pu localiser  une de ces nombreuses geôles occultes de l’ANS et   a pu obtenir ainsi la liste des détenus qui s’y trouvent », informe-t-il.

La CTDDH de souligner que des détenus jugés et condamnés  et qui devaient purger leurs peines dans les prisons régulièrement connues cohabitent avec d’autres prisonniers qui n’ont jamais été présentés à aucun juge.

Détenus ayant été jugés et condamnés :

AHAMAT YAKHOUB ADAM

HASSANE  BOULMAYE

GHABI AGUIT

KAMOUGUE KOREIMI HASSANE

HISSEIN BRAHIM DJOUMA

MAHAMAT TIMANE ERDIMI

MOUSSA HAMIT TARA

MOUSSA HISSEIN BERNEY

OUSMANE TEGUEN MIGUE

SALAHADINE DAGACHE YAYA

YAHYA NORPOUGOU

HAROUN BORGOU BRAHIM

Détenus n’ayant été présenté à  aucun juge

Ali AHAMAT MAHAMAT

MAHAMAT CHAYBO GOUDJA

MAHAMAT ALI TIDJANI

HISSEIN WASSADA GABA

YOUSSOUF MOUSSA LESSA

ALI HASSANE KARI

IDRISS TOGOIMI

BICHARA IDRISS SALEH

ALI HASSANE

OUMAR ABAKAR ADOUM

ABDOU TCHARI EREMI

ADOUM CHOUKOU SALIA

BRAHIM YOUSSOUF ADAM

NANTDOBE JOB

KARAMBA LAOUDADI FRANÇOIS

MATAZINA AZARIAL

DJARIAM MATERKEM

DONGA MESSALA

YAPARA DAMPOBE

HAYDALA HASSLA WALANDI

ANDRE POARI

ABDERAHMANE ABDELKERIM

AHAMAT ADAM DOUGOULI

MHT IBRAHIM FADOUL

SABIKH BAHAR IBRAHIM

BICHARA

HASSANE ABDALLAH KEBIR

La CTDDH rappelle que plusieurs autres prisons occultes inconnues du public contenant à peu prés le même nombre de détenus au secret sont disséminées dans la ville de Ndjamena .

La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’Homme condamne avec forces ces détentions illégales et arbitraires dignes des pratiques nazies et exige l’envoi immédiat des détenus jugés et condamnés dans des prisons régulièrement connues où ils peuvent purger leurs peines et bénéficier ainsi du droit de visite de leurs familles et des droits dévolus  à tout détenu condamné ; l’envoi sans délais de tous les détenus non jugés à la police judiciaire en vue de  leur éventuel déferrement régulier au parquet afin qu’ils soient jugés et que leur sort soit connu de leur famille.

 Le communiqué porte la signature du Secrétaire Général de la CTDH, Mahamat Nour Ibedou

Laisser un commentaire