Droit de l’enfant, l’Unicef milite pour l’application intégrale de la CDE

0
284

En prélude à la 30ème année de commémoration de la journée mondiale de l’enfance, l’Unicef et ses partenaires ont échangé avec les hommes de média ce matin 16 novembre à la maison des Média du Tchad sise au quartier Moursal dans le 6ème arrondissement de N’Djamena.

Objectif de cette rencontre, c’est d’imprégner les médias dans la vulgarisation des textes de la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE) adoptée il y a de cela 30 ans. La célébration de cette journée consacrée aux droits de l’enfant, est l’occasion pour le gouvernement du Tchad et de ses partenaires de renouveler leurs engagements afin d’agir en faveur des droits de l’enfant. Cette journée est non seulement le lieu de parler des contraintes liées aux droits de l’enfant mais aussi de montrer le travail fait par les défenseurs des droits de l’enfant. C’est pourquoi, à travers cette 30ème commémoration plusieurs actions seront menées, surtout des actions stratégiques, de plaidoyer en suscitant l’intérêt des enfants, des adolescents et les jeunes, en incitant le gouvernement à agir pour l’application intégrale des instruments relatifs aux droits de l’enfant.

Après 30 ans, certes des progrès ont été observés dans le travail fait par les différents acteurs pour garantir les droits de l’enfant. Mais des défis se dressent toujours sur leur chemin. Notamment la question de la gestion des cas des enfants en conflit avec la loi et des enfants associés aux forces et groupes armés selon les standards ; la non-adoption du projet du code de l’enfant ; la scolarisation, surtout des filles et enfants nomades et insulaires ; la mortalité infantile ; le mariage d’enfant ; l’amélioration des taux de couverture vaccinale et d’enregistrement des naissances ; la participation des adolescents dans la vie communautaire…

A travers les diverses activités inscrites à l’agenda de cette célébration, l’Unicef se veut toucher tous les principaux acteurs sur la Convention relative aux Droits de l’Enfant, informer et sensibiliser les enfants et jeunes ainsi que le grand public…sur les droits de l’enfant en accentuant le plaidoyer auprès des obligataires des droits des enfants pour leur plus grande implication et engagement. L’enfant étant une couche vulnérable, sa protection doit attirer plus l’attention de toutes les organisations non gouvernementales à conjuguer leurs efforts aux côtés des gouvernants afin de protéger les droits de celui-ci pour lui offrir un environnement propulse pour son épanouissement.  

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici