Des vivres et non vivres pour les sinistrés du Batha

0
272

Le comité d’assistance aux sinistrés du Batha a procédé ce matin 24 août 2019 à la maison de la femme de N’Djamena à la quête des vivres et non vivres pour assister les victimes de l’inondation d’Ati.

C’est dans le souci de venir en aide aux victimes des deux grosses pluies qui se sont survenues du 18 au 19 août 2019 dans la province de Batha et plus précisément dans la ville d’Ati qu’une quête de vivres et de non vivres a été faite par les ressortissants de ladite province résidants à N’Djamena. La présidente du comité d’assistance aux sinistrés du Batha, Samira Alkhalil Mahamat a saisi l’occasion pour faire le bilan provisoire de cette catastrophe naturelle. Selon elle, ces pluies diluviennes ont causées d’énormes dégâts à Ati avec un bilan alarmant avant de relever les nécessaires dont ils ont besoin en urgence en vue d’apporter un prompt soulagement aux sinistrés.

Pour le souci de transparence, le comité d’assistance aux sinistrés a fait appel au comité de gestion de catastrophe d’Ati qui a dépêché une délégation de trois personnes à N’Djamena pour assister à la quête. Cette délégation a saisi l’occasion pour apporter son témoignage sur la situation qui prévaut actuellement à Ati.

Conséquences de cette inondation

Le Docteur Ali Sougoudi a relevé les conséquences de cette inondation tant sur le plan humain, matériel que financier. Sur le plan de santé, il a relevé les maladies telles que le choléra, le paludisme, la fièvre typhoïde, l’hépatite A et B ainsi que les maladies diarrhéiques que la province sera confrontée dans les jours à venir. Pour lui, il faut intensifier la sensibilisation de l’esprit de la population pour qu’elle soit préparée pour faire face à de telles éventualités.

Le comité d’assistance aux sinistrés a procédé à la remise symbolique de la quête constitué des nattes, des moustiquaires, des couvertures, des seaux d’eau et bien d’autres au comité de gestion de catastrophe d’Ati. Des annonces, des chèques, des liquidités ont été remis au comité d’assistance par les ressortissants de la province de Batha résidants à N’Djamena venu massivement pour la circonstance et la quête continuera jusqu’à un mois.

BAYE NGARDIGUINA/Journaliste Stagiaire

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici