Culture : Les artisans en conclave pour la modernisation du secteur artisanal tchadien

0
231

Le salon international de l’artisanat tchadien (SIAT) a débuté ce 14 octobre 2019 à l’hôtel Radisson Blu de N’Djamena. C’est le ministre d’Etat, ministre secrétaire général à la présidence, Payimi Kalzeube Deubet qui a officialisé la cérémonie de lancement.

C’est un rendez-vous des artisans qui regroupe plusieurs pays d’Afrique centrale, de l’Ouest et de l’Est. Cette rencontre va permettre aux acteurs du secteur artisanal d’échanger pour la promotion et la modernisation de l’artisanat tchadien. L’avenir de l’artisanat tchadien sera défini au cours de ces échanges qui déboucheront sur l’évaluation et la validation du plan national de développement de l’artisanat. Placé sous le thème : « l’artisanat tchadien, défis et perspective, le salon se propose d’apporter des solutions aux problèmes qui minent le développement de ce secteur.

« C’est une vitrine de l’artisanat tchadien à l’international, et une occasion pour le public de consommer les produits locaux », a indiqué la ministre de développement touristique, de la culture et de l’artisanat, Madeleine Aligué. Le but de ce salon est selon le coordonnateur de l’office national de promouvoir du tourisme, de l’artisanat et des arts (ONPTA) Rozi Teguil, c’est de faire du secteur de l’artisanat un levier de développement socioéconomique à travers des rencontres dans un cadre formel pour jeter les bases d’une organisation moderne de l’artisanat tchadien.

Les artisans du Tchad à travers leur fédération ont souligné, que le salon leur offre des opportunités en vue de promouvoir et de commercialiser leurs œuvres artistiques et créer une diversité concurrentielle. Ils ont souhaité la construction d’un village artistique national, l’ouverture des marchés artistiques aux artisans tchadiens, la formation des artisans vers le formel…Pour eux, c’est de cette manière que l’artisanat tchadien peut se positionner parmi les autres pays d’Afrique.

En officialisant la cérémonie, le ministre d’Etat, ministre secrétaire général, Payimi Klazeube Deubet a souligné que l’artisanat est un secteur pourvoyeur d’emploi comme tout autre secteur comme l’économie, l’agriculture, l’élevage…C’est pourquoi, selon lui, un nombre des actions gouvernementales a été orienté vers ce secteur. « Un département ministériel a été dédié à cet effet », a-t-il indiqué. Il renchérit pour dire que, ce salon est une plateforme d’échange afin de promouvoir les talents des artisans tchadiens. « C’est une tribune pour tous les artisans tchadiens de valoriser leurs œuvres artisanales et de montrer sur toute l’étendue la diversité culturelle et artistique de leur pays », a-t-il clamé

A part les débats et réflexions, un recensement de tous les artisans tchadiens est envisagé afin d’établir un annuaire officiel des professionnels en collaboration avec les faitières existantes. Au total neuf (09) pays sont représenté à cette rencontre artisanale qui va se poursuivre jusqu’au 16 octobre prochain.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici