Culture-concours Toubou: « C’est fierté d’écrire dans nos langues maternelles »

0
431

Lancée il y a de celà quatre semaines, la troisième édition du concours TOUBOU a pris fin samedi 20 février à N’Djamena, au Centre Al-Mouna. Cette édition a vu la participation du CENTRE CULTUREL MOSKO HANADIIĨ, l’ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DE L’ÉDUCATION (APE) et l’ONG NIMÈ TOMBÀ.


Durant les quatres semaines, les participants sont initiés en écriture et lecture des langues Tudaga, dazaga et kanembou. Après les évaluations des apprentissages, quelques apprenants se sont démarqués des autres. Cinq prix décernés à chaque classe. Les premiers prix en classe Tudaga sont remis à monsieur Khamis Koki Adji et madame Achta Chelle Anar, en classe Dazaga ce sont madame Zenaba Youssouf Moussa et monsieur Issa Abderaman Djibrine et en Kanembou monsieur Moussa Abdoulaye Youssouf et madame Hawa Mallah.

3e édition concours Toubou ph/Kita/Tachad


Les prix sont constitués des enveloppes de 10 000 à 50 000 francs CFA pour les cinq prix de chaque classe. En outre quelques heureux gagnants ont bénéficié des dictionnaires français Larrousse illustré 2021. Un cadeau pour permettre aux apprenants de se cultiver non seulement en langue française mais aussi en langue maternelle.

3e édition concours Toubou ph/Kita/Tachad


« C’est une façon de protéger la langue maternelle, c’est aussi une façon de protéger le patrimoine linguistique », indique Abakar Brahim Maïna l’un des formateurs. Il ajoute que c’est une formation qui permettra d’écrire des poèmes, rédactions, des histoires, des messages dans les langues maternelles. « C’est une façon de protéger notre culture », dit-il avant d’ajouter que c’est une fierté d’écrire dans notre langue ».

3e édition concours Toubou ph/Kita/Tachad


Faut noter que le concours Toubou est un programme de formation de lecture et écriture dans les trois langues inscrites au programme ( tudaga, dazaga et kanembou). Le kanembou vient élargir le programme. Selon les organisateurs, la langue KANEMBOU rejoint naturellement sa famille de langues NILO-SAHARIENNES de la branche occidentale.

3e édition concours Toubou ph/Kita/Tachad


« Avec ceci, le cours Toubou devient, en quelque sorte, une marque déposée, un cadre pour la collaboration entre ces communautés de langue. Il est le mouvement de ceux et celles qui travaillent pour mettre en valeur leur langue maternelle. Le cours se fixe comme objectif la préservation et la promotion des langues toubou et kanembou à travers l’alphabétisation de ses filles et fils . « Ceci contribue en même temps à la conservation de la culture. Car la langue est le pilier fondamental de toute culture ».

3e édition concours Toubou ph/Kita/Tachad


Plus de soixante (60) participants ont participé à ce concours dans les trois classes: tudaga, dazaga et kanembou. Ils se sont familiarisés avec les alphabets et ont étudié la grammaire dans les trois classes. Rendez vous est pris pour la quatrième édition en 2022.

Les promoteurs souhaitent voir d’autres langues s’ajouter à ce programme pour la préservation en écriture des langues maternelles.

Facebook Comments

Laisser un commentaire