Compte Rendu du Conseil Ordinaire des Ministres 13/12/2018

0
511

Le conseil ordinaire des ministres du jeudi 13 décembre 2018 a examiné et adopté trois projets de textes et a suivi une communication.

Au titre du ministère de l’Économie et de la Planification du développement, deux projets de loi ont été soumis au Conseil.

Le premier porte sur une loi autorisant le Président de la République à ratifier l’accord de prêt, relatif au financement additionnel du projet de construction de la route Ngouri-Bol, signé le 29 Octobre 2018 entre la République du Tchad et le Fonds Saoudien de Développement.

Le second projet est relatif à la loi portant organisation et réglementation des activités statistiques au Tchad.

S’agissant du premier projet de loi relatif à l’accord de prêt complémentaire de cofinancement de la transsaharienne Massakory-Ngouri-Bol, le Fonds Saoudien de Développement intervient à hauteur d’environ 6 milliards de Francs CFA pour les travaux de génie civil du 2ème tronçon Ngouri-Bol, long de 35 Km.

Quant au 2ème projet de loi, relatif à l’organisation et à la réglementation des activités statistiques au Tchad, celui-ci a pour objectif principal d’améliorer la production des statistiques au Tchad, en disposant d’une coordination et d’une structuration appropriée du système statistique national tout en assurant l’effectivité de la décentralisation, de la déconcentration du système en le dotant des ressources humaines de qualité et en quantité suffisante pour le rendre autonome.

Il faut préciser que ce projet de loi représente une avancée majeure car il traite des questions importantes de développement de la statistique au Tchad.

Au titre du ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la pêche, le conseil a examiné et adopté le projet de loi portant création d’un centre de documentation et d’information géographique.

Cette structure qui est un organe de transfert des connaissances et de technologie prévoit d’accompagner le gouvernement dans sa politique de gestion intégrée des ressources en eau, de soutenir la recherche et l’efficience des bases de données permettant aux organisations nationales et internationales de développement, d’avoir un accès facile et fluide aux informations recherchées. Le centre bénéficiera du soutien financier de la coopération suisse.

Avant la levée de séance, le conseil a suivi une communication du ministre de l’Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la gouvernance locale sur la situation peu commode de nos chefferies traditionnelles qui semblent dévier de leur mission première de gestion et d’encadrement des concitoyens.

Dépositaire et garante de nos us et coutumes, la chefferie traditionnelle au Tchad est l’objet d’otage des personnes qui sont parvenues à la tête de celle-ci, non pas pour servir la population mais pour assouvir leurs propres désirs égoïstes. Leur gestion à distance ou par procuration de ces chefferies, les éloignent des réalités locales et contribuent à mettre en mal la paix, la cohabitation pacifique et la cohésion sociale dans nos contrées.

Compte tenu de la sensibilité de la question, le président de la République a déploré la situation qui prévaut dans nos chefferies traditionnelles et a instruit le ministre en charge de la gouvernance locale, de mettre de l’ordre en faisant respecter et appliquer par la hiérarchie provinciale, les textes régissant les chefferies traditionnelles sous la quatrième République, évitant ainsi à notre pays des situations aux conséquences désastreuses.

10h-11h10

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici