Communiqué :La Presse Tchadienne En colère!

0
211
Les patrons de presse privée au Tchad

Nous responsables des médias privés venons par le présent communiqué dénoncer le mutisme du gouvernement, de la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel et du Comité d’Organisation du Dialogue National Inclusif face à la presse privée suite aux promesses non tenues.


En effet, il y a de cela dix ans que les organes de presse privée n’ont pas eu l’aide à la presse qui est un droit et non de l’aumône d’ailleurs reconnue par les textes de la République.
Malgré les efforts consentis par les médias privés dans l’accompagnement du processus de transition et la sensibilisation pour la participation active de toutes les sensibilités pour la réussite du Dialogue National Inclusif, nous constatons un silence méprisant du Comité d’Organisation du Dialogue National Inclusif face à la presse privée à l’approche du dialogue.


L’aide à la presse qui doit être versée chaque année est refusée expressément sans raison valable. Pour rappel lors de la présentation des vœux au Président du Conseil Militaire de Transition, celui-ci a instruit les services compétents afin de verser cette aide à la presse pour permettre à celle-ci de jouer pleinement son rôle dans le processus démocratique. Hélas ! aucune suite n’est donnée jusqu’à ce jour.

Les responsables de la presse privée du Tchad Août 2022


En dépit de ces moult sacrifices, le CODNI a affiché un mépris total à l’endroit de la presse privée. Certains médias ont reçu l’accompagnement prévu par le PNUD et d’autres n’ont rien reçu. La troisième tranche qui devrait suivre selon les promesses des responsables du CODNI n’est pas encore versée.


En outre, le comité a promis accompagner les médias privés financièrement avant, pendant et après le dialogue, malheureusement jusqu’à nos jours rien de concret n’est sorti de cette promesse.
Nous interpellons les responsables de la HAMA de retirer purement et simplement la fameuse fiche adressée aux médias privés sans consultation au préalable.
Au gouvernement à la HAMA : nous exigeons le versement sans délai de l’aide à la presse et de tous les arriérés des années précédentes.


Au CODNI : nous demandons la clarification sur la participation des médias privés au dialogue, également le paiement de la subvention allouée.
Nous responsables des médias signataires de ce communiqué comptons mener des actions de grande envergure dans les jours qui suivent si nos revendications ne sont prises en compte. Fait à N’Djamena le 01 aout 2022

Les responsables des médias privés
Ampliations :
PRESIDENCE, CMT, PRIMATURE, HAMA, MINISTERE DE LA COMMUNICATION, MINISTERE DE LA RECONCILIATION,
CODNI, CNT, SGG, MINISTERE DE LA JUSTICE, MINISTERE DE LA SECURITE, PNUD ET TOUS LES MEDIAS

Laisser un commentaire Annuler la réponse.