COMMUNIQUÉ DE PRESSE

0
1090

La Ministre de l’enseignement supérieur , son Secrétaire d’Etat et la délégation qui les accompagnait en visite de travail a l’université de Toukra ont fait l’objet d’une agression suivie d’une séquestration par une bande de jeunes excités.


Ces faits graves se sont déroulés dans la matinée du jeudi 20 mai. L’enquête diligentée par la police déterminera les motivations réelles de ce groupe dont l’intention première était de porter atteinte à l’intégrité physique des deux ministres de la république dans l’exercice de leurs fonctions.

Ce groupe a proféré des menaces de mort à leur endroit et a usé d’une violence inouïe en brûlant plusieurs véhicules officiels . Les deux ministres et les responsables de l’université ne doivent leur salut qu’à l’intervention rapide des forces de l’ordre qui ont mis rapidement fin à ces agissements .

Le gouvernement condamne avec la plus grande fermeté ces actes inadmissibles dans un état de droit. Les auteurs de cette forfaiture seront identifiés et poursuivis . Mais d’ores et déjà , les forces de l’ordre ont appréhendé certains individus impliqués dans ces actes scandaleux et elles continuent leurs investigations pour retrouver leurs complices . Une plainte sera déposée auprès du procureur de la république.


Le gouvernement tient ces faits comme extrêmements graves et ne sauraient tolérer ces dérives. Il restera ferme vis à vis des casseurs . Il rappelle à ceux qui seraient tentés de défier l’autorité de l’état, qu’aucune tolérance ne sera observée dans des pareilles circonstances .

La démocratie et le droit de s’exprimer ne doivent en aucun cas conduire au refus de l’ordre et à l’agression des responsables politiques et des citoyens tchadiens.


N’Djaména le 20 mai 2021


Le ministre de la communication
Porte-Parole du Gouvernement
Abderaman Koulamallah

Laisser un commentaire Annuler la réponse.